Un forum Rpg basé sur la série transformers prime et qui prend effet entre la saison 2 et 3.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mer 22 Fév - 1:42

[RPF] = Dans un Futur lointain


--- Thunderstruck - Lisitva ---


" Bouges tes grands panards métalliques de là. " Grogna une voix que je ne connaissais que trop bien. Et pour une fois, elle ne s'adressait pas à moi. Ô joie!

Assis, jambes croisés, sur un container Ikea (heureusement Ikea est là) je relevais un œil curieux de ma tablette holographique. J'aimais me tenir au courant des nouvelles humaines, après-tout, nous vivions dans leur monde. Et j'avais l'apparence d'un avion dont le pays, la Russie, était en conflit avec pratiquement tout les autres. Donc autant savoir de quelle nation aller venir le prochain missile sol-air que mes fesses prendraient !  

Je pivotais sur mon assise pour regarder d'un œil curieux vers le fond de ce qui fut jadis le dortoir des soldats rattachés à l'Holocauste. A présent le lieu était un garage. Bien que Lisitva exécrait ce mot.  Il faut dire qu'elle les dorlotait ses voitures. Toutes couvertes d'un drap blanc, posées sur une moquette rouge, ayant leur propre éclairage individuel et ..détail important… entouré d'un cordon de sécurité.  C'était une Mécanophile collectionneuse de voiture, la pire espèce de la galaxie qu'il soit donné à rencontrer pour celui qu'elle engueulait.

" Tu es Cybertronien ! En quoi la technologie humaine a un rapport avec tes compétences? Car ça mÔsieur, c'est de la technologie! Une histoire de précision, de réglages millimétrés et pas une simple histoire de scie circulaire et d'Energon! "
Fulminait-elle, le corps à moitié plongé sous un modèle de voiture que j'étais incapable d'identifier.. et d'ailleurs, j'avais une grosse flemme en ce qui concernait l'identification de voiture, ce n'était pas mon domaine. Aussi, de mon côté, je replongeais mon nez dans la page de mon journal "grand modèle". Si j'étais là, c'était juste pour m'assurer que l'un n'essayerai pas de tuer l'autre et inversement.

Au loin, je l'entendais de nouveau râler et descendre en flèche les compétences de Knockout.
" Donc va me mettre tes grandes paluches ailleurs! Je règles moi-même cette histoire de carburateur et trouves toi une autre voiture et pas une des miennes, à maltraiter! Je sais pas, passe une p'tit annonce sur Meetic.. "

Ah, le doux fond sonore de leur dispute. Cela avait quelque chose d'apaisant, surtout quand je n'y étais pas mêlé. Ce qu'il y avait de bien à laisser trainer les deux docteurs ensembles, c'est que Lisitva ne tentait pas de mettre la main au pare-choc de l'autre docteur. Elle le trouvait trop … trop lui.
" … Super-car recherche voiture de sport pour la réparer comme un gros gougnafier de Cybertronien qui n'y connaît rien en mécanique. Tss.  "

Je relevais de nouveau le nez de mon journal; sans me tourner vers eux, pour lancer un vague :
" Knockout? Bien que tu sois sans doute tenté, ne t’appuie pas sur la voiture pour écraser Lisitva en dessous. Merci d'avance. Ça m'a suffit une fois de devoir la décoincer. "
Puis, je repris ma lecture.


----♦----

_________________


Dernière édition par Thunderstruck le Ven 24 Fév - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mer 22 Fév - 19:55

Knockout posa ses "grosses paluches" sur ses hanche en regardant Lisitva et fit les gros yeux aux pieds de l'humaine, faute de mieux.

Moi, abimer une aussi belle voiture? Non mais ça va pas à la tête?

...

Ah oui, c'est vrai. Bref, je ne ferais jamais une chose pareille. C'est sacrilège. Mais écoute, comment crois-tu que j'ai appris la médecine? Principalement en disséquant! Et d'après ce que je sais, vous faites la même chose en médecine chez vous.

Woh woh woh! Du calme, je n'ai pas dis que j'allais démonter tes voitures,
fit Knockout en voyant le regard noir de la russe se poser sur lui. Maaaais si tu me donnes l'autorisation, il se pourrait bien que j'essaie. Sans abimer hein. Et puis franchement, tu parles à un chirurgien Cybertronien. La mécanique de précision ça me connais!

De sous la voiture, un grognement sourd s'éleva, comme quand votre chat se planque sous un meuble en grognant pour ne pas aller au vétérinaire, parce qu'il joue, ou parce qu'il a une proie qu'il veut pour lui tout seul (a croire que les chats cherchent le moindre prétexte pour grogner sous un meuble).

Hm. Tu feras attention, je crois que tu as un bruit dans ton moteur, répondit Knockout, un peu vexé que ses talents soient ainsi remis en cause.

Regardant le modèle de voiture sous lequel Lisitva travaillait, quelque chose dérangea Knockout, qui déclara :

Cette... Prise d'air sur le toit, ça me fait penser à une mini crête d'adolescent. A chaque fois que j'en vois une, j'ai envie de tirer dessus pour tester si c'est une ouverture facile.

C'est à ce moment qu'il ressentit quelque chose d'étrange sur son pied. Regardant vers ce dernier, il vit une Lisitva l'air renfrogné, et... Une... Pince.. Coupante... Plantée... Dans... Son... Pied?

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARG!* hurla Knockout... De douleur? MA PEINTURE! COMMENT AS-TU OSE? Ah non.

Ça t'apprendra à vouloir démonter MES voitures, répondit la Russe, satisfaite.

Tu vas le payer! Je... Knockout regarda autour de lui. Entouré de voiture plus belles les unes que les autres. Il en aurait bien rayé une en retour, mais cela lui donnait des sueur froide rien que d'y songer.

Se penchant sur son pied, il retira la pince délicatement, en émettant un petit aïe.

Je te déteste. MONTRE MOI TON PIED QUE JE TE MONTRE CE QUE CA FAIT!

Il tenta alors d'attraper la russe pour représailles. C'était une spécialité Russe, de s’attirer des représailles.

Un peu plus loin, Aleksei vint se poster à côté de Thunder en demandant :

C'est quoi le programme de ce soir?


HRP : les parties de Lisitva m'ont été soufflé par Thunderstruck.

*Si tu te poses la question, cher lecteur, il y a très exactement 42 "A". Oui, je vois bien que tu te posais la question petit coquinou.

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mer 22 Fév - 20:31

-- Comme tout les soirs… --


Je tournais une page virtuelle et répondit d'une voix monocorde à Alekseï, sans le regarder :
" Oh, comme tout les soir Minus, ils vont tenter de s'étriper. C'est toi où moi qui les sépare cette fois-ci? Où alors on laisse le cycle naturel faire son œuvre?"
Proposai-je, pour changer un peu nos habitudes.

J'entendis un POUNK sourd.
" Ah…. le paint-ball. Je crois qu'elle vient de lui tirer dessus avec une balle de peinture… il va vraiment vouloir la tuer cette fois… et j'ai une de ces flemmes d'intervenir. "
Soupirais-je.

- " Bah, laisses-les. Y'a rien à la télé ce soir." Me répondit Alekseï la mine aussi blasée que la mienne.

J'entendis des bruits de galopades et de roulades sous voitures, de son d'une cantine qu'on pousse violemment de préférence dans les jambes d'un autre. Et je vis passer une Lisitva, tout schuss, la capuche de son sweet avec des oreilles de chats au vent tout comme ses cheveux bleus à frange  - ah? Nouvelle couleur. - .

Elle détalait vers la sortie en beuglant.
" T'approches pas ! J'ai encore des munitions! ET j'hésiterais pas à m'en servir! J'ai même des bleus métallisés! Donc si tu ne veux pas que je te refasse la tronche façon Optimus ! T'approches pas!"

" Tu sais quoi? Je crois que ta sœur a vraiment un don inné pour communiquer avec les Déception.  Enfin surtout pour titiller leurs instincts destructeur. Le comparer a Optimus.. pas sûr qu'il apprécie. "
Je la vie prendre la couloir en dérapant et j'entendis sa course s'éloigner.
" Elle est parti par là. " Indiquais-je, serviable, à Knockout. " Tu paris sur qui Alekseï? "  

---♦---

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mer 22 Fév - 20:52

Ah zut, ils s'en vont. Je vais devoir aller dans la salle de contrôle. Au fait, tu crois que je devrais prévenir Litz pour le nerf géant? Quel dommage que Knockout n'ai pas pensé à le prendre, demanda Aleksei avec un sourire en coin à peine perceptible. Et on ne pari pas sur ma sœur. Ou alors je taxe les gains.

Et si vous vous demandez pour le nerf géant, Aleksei l'avait fabriqué lui même, pour Knockout. Comme ça ce dernier disposerait d'une arme non létale pour se défouler sur sa sœur. Bon, les projectiles avaient la taille d'un humain moyen, mais elle ne risquait pas grand chose. Assommée tout au plus. Ou enterrée sous les projectiles. L'arme était semi-automatique. Aleksei avait ouï dire que Knockout était mauvais combattant alors mieux valait une arme à répétition s'il voulait espérer toucher sa cible.

Knockout eut tout juste le temps de lever sa main pour éviter que la peinture n'atterrisse sur son visage.

Mais c'est qu'elle récidive en plus. Si je t'attrape...Je te pique ton paintball et tu vas voir ce que ça fait sur tes voitures! Espèce de... Knockout regarda sa main. Primate interplanétaire! Garagiste de Camion Poubelle

Knockout poursuivit Lisitva tant bien que mal. Et oui, vous avez déjà essayé de poursuivre une souris? C'était à peu près ce qui était en train de se passer. Un peu de musique?



Après cette attenta à la peinture, le caractère d'ordinaire moqueur mais posé de Knockout s'était métamorphosé si bien que sans s'en rendre compte, une de ses mains s'était transformée en scie circulaire.

Revient ici! Je ne vais pas te faire de mal! De toute façon, vous les humains, vous pouvez survivre avec un bout ou deux en moins! Ta tête par exemple, elle ne te sert pas? Ça se saurait sinon!

Et voilà elle nous l'a énervé. Il va être tout grognon et il va encore laisser des traces de scie partout.


_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mer 22 Fév - 21:09

--- BipBip et le Coyote ---


Je regardais d'un œil placide passer Knockout, une scie circulaire de sortie.
" Tu devrais peut-être lui en parler maintenant du Nerf Géant? Je ne suis pas certain que deux morceaux de ta Jumelle soit mieux qu'un seul. Surtout si ils survivent." J'eus la vision de cauchemar de 2 Lisitva pour le prix d'une. Un frisson d'horreur me parcourut. " Nan, vraiment... parle lui du Nerf.

Par contre, me taxer pour le pari... Depuis quand tu es français? C'est pas français de vouloir taxer sur tout? "
Disais-je d'après ce que je lisais dans les journaux. " Attends, je t'accompagne. Moi aussi je veux voir comment ça finit. Et puis je serais là pour te consoler si il la tue... en tout bien tout honneur." Me sentais-je obligé d'ajouter, bien que le frère n'était pas aussi pervers que la sœur. Mais on ne savait jamais avec eux.

Et pendant que j’éteignais mon journal et me levait tranquillement, Lisitva était beaucoup plus agitée et moins tranquille. Il le fallait mieux pour sa vie, d'ailleurs. C'était le prix a payer quant on énervait un Decepticon. Note pour plus tard, Lisitva: ne pas confondre Pacifique Autobot avec Psychopathe de Decepticon. C'est un coup à perdre la tête.

Elle plongea dans un des tunnels d'aération, s'enfonçant rapidement pour être hors de porté de la scie circulaire. Et une fois bien installée, chargea les balles bleus métallisé.
"  Viens donc ici ma p'tite conserve de Coulis de Tomate! J't'attends! "
Menaça-t-elle, telle une Rambo de la mécanique!

" Ils sont en forme les Docteurs... la soirée promet d'être amusante. Quand je penses que c'est "ça" qui nous soigne... hé bhé. On est fou."

---♦---

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Jeu 23 Fév - 18:53

-- Il s'est fait coincer par la tapette géante --

Knockout dû se retenir de toute ses forces pour ne pas regarder bêtement dans le trou où Lizitva s'était réfugiée. La russe avait encore des munitions après tout elle l'avait même annoncé. Et là... Elle ne pouvait pas rater sa tête.

Lizitva! Je sais ou tu te cache! Viens ici que j'te bute! Sors de là, Auto-stopeuse!

Eructa Knockout, frustré.

Heu Holocauste, je crois que je vais avoir besoin d'un portail, fit la russe en voyant qu'il était si remonté qu'il réadaptait des répliques de Nanars.

Tu te débrouilles, répondit Holocauste, péremptoire. C'est toi qui a voulu de ce Decepticon dans le vaisseau. Assume. Et je ne veux pas entendre de "c'est lui qui a commencé", sinon je coupe les communications. Vous êtes comme l’œuf et la poule, on ne peux jamais savoir qui a commencé.

Regardant aux alentours, Knockout se demanda ce qui pouvait lui servir pour attraper l'humaine. Il y avait dans le couloir : un balais, un sceau remplie d'eau savonneuse, une boite à outil et des déchets de fils électriques. Pas vraiment de quoi construire un piège. Tout juste de quoi imiter Claude François. Finalement, il décida de faire preuve de... Psychologie.


Bon. Très bien, puisque tu ne veux pas sortir, j'y vais. Ca tombe bien, je ne t'aurais pas dans les pattes pour bricoler les voituures ♫, chantonna le Decepticon d'un air sadique, faisant mine de s'éloigner du tunnel d'aération.

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Jeu 23 Fév - 22:18

[ Ecrit en commun avec Knock - les mps et le téléphone, ça sert à ça :p ]



--- mécéluikiacomancé! ---


J'entrais avec Alekseï dans la salle de contrôle pile poil pour entendre une histoire de poule et d'œuf. Holocauste, dans son souci constant de neutralité, ne prenait parti pour aucun des Docteurs. Ils allaient devoir se débrouiller entre-eux.
" On a raté quoi Holocauste?"

L'Hologramme se tourna vers moi,  avec un air … le soucis de Holocauste c'est qu'il n'avait pas beaucoup d'airs différents. A croire qu'il avait fait Actor Studio dans la même école que Hayden Christensen ou plutôt Ken le Survivant puisque mes Geeks de Jumeaux refusaient d'admettre l'existence de la Prélogie. Starwars n'avaient que 4 épisodes et le dernier passait de justesse leurs critères. L'Attaque des Clones, The Clones Wars et La Revanches des Sith, comme me le disait Lisitva, n'était qu'un avant goût de l'apocalypse Maya. Car quand l'apocalypse serait là, il y aurait des Twilight Gold Edition et des Titanic 2, la revanche de l'Iceberg. Des Disney sortiraient tout les mois avec des tas de chanson Gnangnan et la maman de Bambi ne mourrait plus !  La vision de l'Apocalypse de Lisitva était … particulière.

Mais revenons en au fait. Holocauste me regardait. Inutile d'en dire plus, cette phrase se suffisait à elle-même.
" Je vois… donc on aura pas d'infos venant de ta part? "

-" Vous n'auriez pu les séparer? " Demanda-t-il d'une voix calme mais aussi cinglante qu'une feuille de papier coupant le doigt d'un bibliothécaire humain. "… avant que cela ne dégénère?" Je croisais mes mains dans le dos et posais mes yeux sur Alekseï. Des yeux disant : c'est lui qui n'a pas voulu. " Alekseï?" Interrogea d'une voix sourde le Vaisseau.  Ça faisait toujours bizarre de se faire enguirlander par un vaisseau et je comprenais mieux pourquoi le Némésis n'avait pas le droit à la parole. Cela insupporterait vite Megatron.

-" Dans les zoos, quand un nouveau fauve de la même race est accueillit..  " Commença Alekseï, alors que je ne voyais pas du tout où il voulait en venir "… tôt ou tard les dresseurs doivent le mettre dans la cage avec l'autre fauve. Car s'ils n'arrivent pas s'apprivoiser tout seuls, les dresseurs devront constamment les séparer. "  

Bon, je vais avouer que j'étais largué ce qui n'était pas le cas de Holocauste puisqu'il répondit :-" Espérons que ton expérience ne s'achève pas par la mort de l'une d'entre eux."

-" Probabilités nulles. Lisitva n'abimerai jamais une belle voiture même avec un sale caractère. Et Knockout n'abimerai jamais Lisitva même avec un sale caractère, car il serait rejeté d'ici et n'aurait plus aucun endroit pour se réfugier hors du Némésis et échapper à son atmosphère si "conviviale". "

Je laissais les deux intellos discuter stratégie, faunes et autres trucs d'intello entre eux pour reprendre le cour de mon feuilleton préféré sur les écrans de surveillances : Lisitva veut repeindre un Knockout voulant la tuer, saison 1 épisode 12.  
-" Hé!! Y'a du nouveau. " Lançai-je. " Il vient de la menacer de détruire ses voitures. Et elle ne le croit pas. "

----

Dans le couloir, la scène suivant se passait :

Le bruit de mouvement organique dans un tube métallique se fit entendre. Et Lisitva, à quatre patte, plus proche de l'entrée s'exclama " JAMAIS t'Oserai ! " N'ayant aucune réponse, elle insista :" T'oserais pas hein? Tu respectes trop les belles voitures pour faire ça ! "

-" Au moins autant que tu as respecté ma peinture et l'intégrité de mon pied." Répondit sèchement Knockout.

-" Mais on parlait de belles voitures, là !! "  Fit la souris en sortant la tête du trou, capuche baissé sur la tête, ce qui lui donnait une apparence d'autant plus animal.

----

Dans la salle de contrôle, je gémis un : " Par le Grand-Spark! Elle s'enfonce! " Derrière moi, j'entendis les scientifiques commenter l'action en ces termes :
- " Ca devient exceptionnel là. Je devrais peut-être revoir mes probabilités. "
- " J'allais justement te le proposer."
- " Je connais bien ma sœur mais j'avoue qu'elle arrive encore à me surprendre."
- " Cela doit être ce Decepticon qui ravive son imagination."

----

" Aoh!" Knockout fut si outré qu'il ne prit même pas la peine d'attraper la Russe à sa porté."Puisque c'est ainsi, je retourne dans ton garage disséquer tes .. belles voitures."

" Naaon ! Naaan ! " Hurla-t-elle " Naaaon pitié pas elles! Ais un Spark !? " Supplia-t-elle, tombant à genoux mains jointes. " Elles n'ont rien fait ! Elles sont encore innocentes… enfin quelques une. Certaines n'ont même pas dépassée les 200 au kilométrage!! Elles sont encore si jeune! Tu ne peux pas t'en prendre ainsi à mes bébés!! " Knockout avait le droit au jeu total, même les larmes. Une arme, un paintball, glissa sur le sol dans un crissement en direction des pieds du Decepticon. Elle croisa les mains contre l'arrière de son crâne. " Je me rends! Achèves moi … Mais épargne les! " Fit-elle, en courbant l'échine, prête se prendre tout le barillet de balles de peinture sur le corps. " C'est moi la coupable, elles ne t'ont rien fait! Elles furent justes témoins et .. oui, d'accord.. elles n'ont pas voulu prendre parti. Mais est-ce un crime? " Continuait-elle en pleurant, son mascara dégoulinant le long des joues.

----

-" Ah, elle fait moins la maligne là. J'aurais dû y penser à prendre ses voitures en otage."



----♦----


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Dim 26 Fév - 13:17

Tu croyais vraiment que j’allais toucher à tes voitures ? Tu me déçois, répliqua Knockout. Et puis je ne voudrais pas gâcher ton diorama en m’incrustant dans le club des « belles voitures ».

Oui, Knockout était vexé pour le coup. Il ne s’était pas attendu à ce qu’elle réagisse avec autant de force quand il avait menacé ses autos, ce qui était un bon point aux yeux du Cybertronien, mais… Le « on parlait de belle voiture » de Lizitva, sous entendant que LUI n’en était pas une. Ça ça, ne passait pas.
Prenant un air distant, il s’éloigna avec l’air d’un prince en mission diplomatique que l’on venait d’insulter. Mais pas celui qui, rentrant chez lui, déclencherait une guerre. Non,  ça c’était plutôt le genre d’un Dreadwing ou Blitzwing (que des gens en -wing, il devait y avoir un rapport). C’était plutôt le genre de prince à devenir froid et distant, le genre qui devenait une épine dans le pied : rien de bien méchant, mais qui pouvait devenir gênant. Il n’irait pas jusqu’à saboter l’Holocauste, mais exiger des excuses et vous servir une bouderie cinq étoile, assaisonnée de snoberie de soirée d’ambassadeur, ça oui.

Si on me cherche, je serais en train de bricoler quelque part dans l’Holocauste. Tout seul, tranquillement, sans personne pour me déranger et me dire que je ne suis pas assez bien pour toucher à ci ou ça.

Le Decepticon s’en alla dans les couloirs. Il avait en tête un monte-charge en panne de l’holocauste, avec un panneau électrique éventré. Ce serait parfais. Du bon gros système électrique à réparer, quelque chose de simple mais long et fastidieux. Parfais pour se vider la tête. Si ses souvenirs étaient bons, le monte-charge était dans le secteur 3. Et il pouvait fermer manuellement les portes pour être tranquille.

-*-

Et pendant ce temps-là dans la salle de contrôle :

Je suis vraiment fabuleux en probabilité, fit Aleksei en regardant l’écran. Il posa ses pieds sur le bureau à taille humaine qu’il avait installé pour travailler, et croisa les mains derrière sa tête, satisfait.

Mon moi du passé devrais avoir honte d’avoir douté de moi.

Avec Aleksei, c’était parfois difficile de savoir s’il se tenait en aussi haute estime que ça ou s’il forçait le trait pour faire de l’humour. Il faut dire que le Russe était un pince-sans-rire au stade terminal.

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Dim 26 Fév - 14:28

( Écrit en collaboration avec Knock)


--- Mi-temps ---


La Russe regarda le Cybertronien quitter la scène, tel un acteur célèbre à qui on venait de une loge particulière. De la position à genoux, elle passa à celle en tailleur et se dit " Il va faire demi-tour. Dans 30 secondes, il revient pour finir de m'engueuler. Bon, 1 minute. D'aaaccord.... 2? Mais il ne fait pas demi-tour? Bein si c'est comme ça, moi aussi je boude ! T'es pas le seul a avoir le monopole des gamineries." Fit-elle, en se relevant furieuse, poing fermés et partant de son côté. " Et pas besoin de me chercher! Moi je ne dis pas où je vais quand je boude! Je n'espère pas que quelqu'un vienne se trainer à mes pieds contrairement à toi ! "


-------


" En effet si ton plan prévoyait que chacun des fauves aillent bouder de leur côté..." Susurra Holocauste ironique envers Alekseï. "... celui-ci a réussit."

En ce qui me concernait, cette fin de match me décevait. Je poussais un léger grognement en ayant un sourire en coin. " Bon... je boude pas, mais si vous me cherchez je suis devant un film. Pas encore vu les Indiana Jones." Fis-je en m'éloignant les mains dans les poches avec un air renfrogné. Enfin.. si j'avais eut des poches, j'aurais sans doute mit mes mains dans mes poches. " On peut jamais compter sur personne. On voulait juste une dispute, c'était pas grand chose. Et voilà qu'ils boudent. Je comprends l'attachement de Megatron envers Starscream. Lui au moins, il boude bruyamment. Il pense aux autres et joue pas les égoïstes comme ces deux là. On avait de la trahison, du suspense, du spectacle quoi ! Là, ils vont juste grommeler dans leur coin. Tsssss.. tout se perd. "


--- Reprise du Match ---


1h plus tard.
De l'autre côté de la porte du monte charge, Knockout pu percevoir le bruit d'un seau métallique qu'on pose suivit d'un : GratGratGrat Bruit d'ongles grattant sur la porte. GratGratGrat.

" Knock, je sais que t'es là. Y'a une ligne en pointillée de peinture jaune qui vient jusqu'ici. Alors sois tu es là. Soit on a un passager clandestin de la DDE sous opiacé vu les zig-zag de la ligne." C'était Lisitva. Vu la phrase, le doute était peu permis. Même en camouflant sa voix pour un canular téléphonique, on aurait reconnu son humour.

La porte resta close ( ouai, c'est ça l'aide à ce rp de Knocky Wink ) et un long soupire fut poussé devant cet obstacle hermétique. De nouveaux des sons, entre-autre celui d'un postérieur rencontrant le sol et de cheveux synthétiques d'une perruque bleu -non la couleur n'avait pas de son - se frottant contre la porte.
Gratgratgrat Coup de griffe sur la porte " Knock, ouvre... s'il te plait..." Un autre soupire. " Bon ok... Tu l'auras vraiment cherché cette fois."

Elle prit une inspiration:
" Je voudrais un bonhomme de neige ♫"
Commença-t-elle à chanter avec la voix d'une petite fille.  
" Ou bien jouer avec moi.. "
Dans ce genre de situation deux possibilités s'offraient à vous ..
" ♪ Tu te caches où on ne voit plus, dit que fais-tu? "
La première solution était d'exterminer la menace sonore.
" Tu n'es plus vraiment toi ♫ "
La seconde était de se crever les tympans dans un soupir de désespoir.
" Nous étions sœurs et amies, mais c'est fini. "
Elle venait de le traiter de fille là? Mais elle n'avait aucune limite !!
" J'aimerai savoir pourquoiiiiii ♫"
Peut-être parce que tu l'as traité de fille?
"♪ Je voudrais un Optimus en mode chasse-Neige... "
Ah, elle commençait la réadaptation, c'était toujours mauvais signe quand elle réadaptait quelque chose, surtout une chanson.
" Oui s'il te plait un Optimus en mode chasse-neeeeige"
Fit-elle, en collant sa bouche contre la porte.

Et ce fut au moment où Elsa chassait sa sœur dans un "Va-t-en Anna" que ... ( là, aussi, Knocky m'a dit qu'il craquait)  

---♦---


Ps : pour ce qui ne connaissent pas, c'est cette chanson qu'elle chante :
https://youtu.be/3QAXFudxqRM

_________________


Dernière édition par Thunderstruck le Lun 27 Fév - 2:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Dim 26 Fév - 18:50

-*- Je sais, je vais l'appeler le sol! -*-

SPAF!

La porte s'ouvrit un peu brusquement, si bien que Lizitva, qui était appuyée sur cette dernière, tomba face contre terre comme un arbre voulant faire un câlin au sol. Elle se retourna sur le dos, leva les bras et chanta, toujours avec sa voix de petite fille :

Pense à moi...

Elle laissa ensuite retomber les bras.

Je me suis défoncé le nez, conclut-elle.

Le visage de Knockout apparut dans son champ de vision. C'était ce genre de visage impossible à décrypter : l'expression de Knockout tentait désespérément d'afficher une bouderie de bonne aloi, mais après la comédie musicale de la russe, c'était très difficile. Surtout à partir moment où elle avait chanté " Je voudrais un Optimus en mode chasse-Neige... ". Ce fut la pointe du fleuret perçant sa bouderie et la faisant se dégonfler comme un ballon de foire un peu triste.

Je te déteste. Bon aller rentre, dit le Velocitronien (oui, là, il ne méritait pas de porter le nom de Decepticon, sinon, Megatron en aurait les oreilles qui saignent) en la trainant à l'intérieur par la capuche de son vêtement, de sa main propre.

La porte se referma ensuite, laissant un sceau plein d'eau savonneuse solitaire dans le couloir d'holocauste. Enfin pas tout à fait. S'y trouvait également pour lui tenir compagnie une éponge et une peau de chamois.

Quelques secondes plus tard, la porte se rouvrit et une main de Knockout (toujours la propre) se saisit des affaires restantes et referma encore une fois la... porte, oui, comment vous avez deviné? Comme pour tenir le reste du monde à l'écart.

A l'intérieur, Knockout s'assit en tailleur, près de l'humaine, et déclara :

Tu as déjà essayé cette technique sur Thunderstruck, ou c'était une première en improvisation totale..?

Ah, et moi qui pensait être introuvable en désactivant les caméras du monte charge. J'avais oublié la peinture.



Pour la référence du titre :

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Dim 26 Fév - 19:18

--- La divine comédie ---

Elle se laissa tirer par la capuche, comme une grosse peluche se laisserait trainer par la patte par son propriétaire d'enfant sans moufter. De toute façon, moufter à ce moment là, c'était un coup à se retrouver encastrée dans le mur d'en face.

" Oh non, tu en as eut la primeur." Déclara-t-elle, bras croisés sur le ventre.  " De toute façon, si je t'avais servit du réchauffé, tu m'aurais immédiatement grillé."
Elle se redressa, s'asseyant en tailleur en face du Cybertronien.

"Bon c'est quoi cette bouderie?  J'ai attendu une heure dans l'atelier que tu reviennes à la charge pour m'embêter. Et bien sûr, tu as fait ta diva et tu m'as collé un vent." Mais ne comptant pas le laisser s'expliquer car étant une femme elle s'y connaissait en bouderie. Et la technique du " je ne sais pas pourquoi tu boudes, avait comme risque de faire se vexer d'autant plus celui qui boudait dans un : " Tu comprends rien ! Tu fais aucun effort " .. Et oui, étant une femme, elle connaissait la carte routière de la bouderie ainsi ses embranchements.

" Passes moi cette main avant de tout salir partout dans l'Holocauste. Et oui, je me préoccupe plus de l'Holocauste que de toi. Ah! Quelle horrible charnue je suis! Je le sors avant que tu me le sortes. C'est d'ailleurs pour cela que je me suis humilié en chantant et que je me suis laissée traîné par la capuche car je suis une salle charnue qui ne pense qu'à l'Holocauste. " Fit-elle, en mettant de l'énergie à frotter la peinture jaune sur la main de Knockout. " D'ailleurs, c'est pour cela que j'ai prit du polish.  Oui, c'est sûr que Holocauste a besoin que tu es du polish pour le réparer... Et que tu sois tout beau, tout propre. Normal."

Bonjours! Je suis une situation. Ah oui laquelle? Bein Knockout boude. Oh t'inquiètes, je vais te retourner et c'est Lisitva qui va venir le rejoindre pour bouder devant lui. Et oui... Carte fille! Elles savent faire cela les filles!

" Bon, ça part pas. J'ai du dissolvant doux. Mais c'est de ta faute aussi, pourquoi t'es pas venu!! La peinture a eut tout le temps de sécher. " Elle grommela en sortant une bouteille de sa poche et humecta un chiffon avec le liquide contenu. " Ces voitures.. sans humain, ça tomberaient en rouille." Lisitva reprit son labeur sur la main de Knockout. " Et en plus, je vais me bruler les mains avec ce dissolvant. Je n'ai même pas mes gants. Moi aussi je te déteste. " Conclut-elle sans vraiment de convictions.  

--♦--

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Dim 26 Fév - 19:50

-*- Tempus Fugit, Tempus Mortis -*-


Knockout écouta docilement Lizitva, sentant confusément qu'elle avait besoin de parler. Quelque chose le perturbait depuis quelques temps, mais il venait tout juste de mettre le doigt dessus.
Lizitva était son reflet. C'était lui, mais en femelle et en humaine. Ce qui amena cette pensée douce amère, qu'il exprima à haute voix :

C'est donc ça que je faisais subir à Breakdown lorsqu'il revenait blessé de mission parce qu'il avait voulut jouer les gros bras.

Puis le Decept... Le Velocitronien ajouta dans un soupir :

Donc là, si je ne me trompe pas, tu me fais le coup du : je me suis rendu compte que j'avais fait une bourde, je me sens coupable, donc tu viens enterrer la hache de guerre, mais comme je me sens coupable, je te boude.

Et c'est là que je te dis : c'est bon, je t'ai pardonné de m'avoir dis que j'étais une voiture moche. Et merci de nettoyer ma main, au dépend de la tienne. Je te proposerais bien de quoi... Polir ta peau? Hm, navré je ne m'y connais pas vraiment en produit de beauté humain.


Knockout fit une pause, et dit :

Ça faisait longtemps que je n'avais plus eut un moment ou j'oublie la guerre. Merci.

Le médecin du Némésis eut un petit sourire. Mais seulement petit. S'il connaissait bien l'humaine, et il commençait à la cerner, il devait avoir touché le jackpot. Il se félicita intérieurement d'avoir désactivé les caméras du monte charge. Sinon, il en aurait entendu parler pendant un moment.

Et je te rassure, je crois qu'en guise d'humiliation, Optimus en est pour ses frais. Je n'ai plus qu'une envie, c'est de le voir en mode chasse neige maintenant. C'est malin. Le premier chasse neige kitsch, rouge, bleu, avec des motifs tribaux. Tremblez, petit flocons!

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Lun 27 Fév - 23:15

( Un très gros Edit donc je reposte Wink )

-- Ça veut rien dire, mais je trouvais ça de circonstance... --

Le son de la machine-à-sous alignant trois 7 se fit entendre dans le subconscient de l'Univers. Suivit du bruit d'un paquet de jetons se déversant. Le petit sourire de Knockout eut un échos sur les lèvres de Lisitva qui, toujours tête baissée sur son travail, eut un sourire discret.

" Et toi aussi tu lui chantes des chansons à Breakdown? " Le gloussement de rire étouffé qui s'en suivit était l'équivalent de tout les remerciements et les traités de paix existant ici bas et en Enfer compris. Quant à la conjugaison au présent, autant elle connaissait Breakdown via la mémoire de Shockwave, autant elle ignorait que celui-ci était mort.

" Pour Optimus, tu plaisantes? Jamais il n'attaquerait des flocons sans tenter d'abord de négocier avec eux. " Affirma-t-elle sans l'ombre d'un doute. " Ces pauvres flocons auraient le droit à leur leçon de morale. Il leur demanderait de tomber sur la montagne voisine, loin des pistes sur lesquelles il veille tel un Paladin-Prime. " Elle adressa un rictus en coin à Knockout. " Plies la main que je puisse faire les jointures. " Elle sortie un sac de coton-tige d'une autre poche et s'attaqua à la peinture s'étant glissée dans les rouages des interstices des phalanges du Cybertronien. " Puis, il leur ordonnerait de ne pas s'accumuler car une avalanche pourrait mettre en danger la vie de pauvres humains imprudents faisant du Hors-piste." Question nettoyage, la maladresse de Thunderstruck l'avait rendu experte en la matière. " Et ils leur proposerait de rejoindre la cause Autobots. " Commenta-t-elle, en se marrant et imaginant bien le Prime faire dans le social frigorifique.

VFFRAAAAACK. C'était le bruit d'une porte de monte charge qu'on ouvrait en force.


-----


Les Aventuriers de l'Arche d'Alliance étant finit, cela faisait bien 10 minutes que j'errais dans les couloirs quand j'entendis des rires.... Mon premier réflexe fut de faire demi-tour, mais ce fut à cet instant que je me rappelais : j'suis pas sur le Némésis. Donc cela ne pouvait être des rires sadiques de Decepticons torturant ou préparant des plans machiavélique. Tiens? Qu'est-ce que c'était alors?

" AH? C'est là que tu te .. " Je vis l'humaine devant lui. " Que vous vous cachiez ? " Rectifiais-je, bras tendus, venant d'ouvrir la porte du monte-charge. " Qu'est-ce que vous fichez? " J'eus ma réponse en voyant le seau et sentant l'odeur du dissolvant.  " Ha ça tombe bien! Y'a justement des tâches dans le couloir! Faudrait peut-être y faire quelque chose? Et puis je m'en suis mit sur les pieds. Regardes " Fis-je en montrant ma plante de pied à une Lisitva affichant un air mauvais.

Quelques secondes plus tard, je me retrouvais avec le seau d'eau savonneuse renversé sur le bas des jambes et des cotons-tige enfoncés telles des dagues furieusement dans les interstices de mes pieds. Quand à la Russe, elle partait de l’ascenseur, furibonde et gueulant : " VOUS ME FAITES CH..BIIIIP ! TOUS ! MÊME LA SUPER-CAR SUSCEPTIBLE ! J'SUIS PAS VOTRE BONNE ! FOUTEZ MOI LA PAIX ! JE VEUX PLUS VOUS VOIR ! C'EST PAS UN HÔTEL ICI ! NI UN CLUB POUR DECEPTICONS EN MAL D'HUMAIN A MARTYRISER ! BorBIIIIIPel !"

" Mais pourquoi elle se fâche? C'est sa mauvaise période du mois??" Adressai-je penaud à un Knockout. Alekseï m'avait rencardé sur un fait. Il ne fallait pas contrarier sa sœur 1 semaine par mois. Pourquoi? Je l'ignorais. Mais les conséquences, je les connaissais.

" NON! J'ai PAS MES RAGNAGNAS!" Hurla une furie, a l'autre bout du couloir.

" Heu...c'est moi où elle est méga susceptible aujourd'hui? Et? Qui va enlever ma tâche? Tu peux m'aider Knockout?"


--♦--

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mar 28 Fév - 20:42

-*- Papa, c'est quoi cette bouteille de lait? -*-


RP écris en commun avec Thunder pour : des idées, et les répliques de ses personnages!

" NON! J'AI PAS MES RAGNAGNAS!"

Eh bien eh bien, l’acoustique est particulièrement bonne ici, qui l'eut crû? fit Knockout, avec un soupçon de sarcasme et une bonne dose d'ironie. Le decepticon ramassa le chiffon encore imbibé de dissolvant doux que l'humaine avait apporté, puis retint un grand soupir en continuant d'astiquer sa main. Et non ça n'a rien de sale, bande de polisseurs polissons.

J'ai une question pour toi Thunderstruck. A ton avis, pour quelle raison ai-je fermé les portes de ce monte-charge après que Lizitva m'ait rejoint pour nettoyer les dégâts que son... Paintball -c'est ça?- m'a fait.

Question subsidiaire : est-ce que j'ai une tête à nettoyer ton pied de la peinture qui y est? Je te donne un indice : si la réponse ne me plait pas, tu es bon pour une scéance de défibrillateur,
conclut-il avec un ton laissant clairement entendre qu'il était... Désappointé.

Je croyais que tu étais censé bouder tout seul dans ton coin! Comment veux-tu que je devine que tu avais tendu une embuscade pour humain dans un ascenseur? Si on me dévoile jamais les plans à moi... répondit Thunder. Il croisa les bras dans le dos pour se pencher au dessus de Knockout avec un petit sourire en coin : Et d'ailleurs, depuis quand tu tends des embuscades à humain dans les ascenseur toi?

J'hésite, se dit Knockout, est-ce que je tente de me défendre ou...

* BZZZZT * fit la lance électrique lorsqu'elle entra en contact avec l'entrejambe de Thunder. Non pas que les Decepticons avait des parties sensibles à cet endroit, mais les films humains avaient un peu déteins sur le médecin.

Tu t'engages dans un chemin hasardeux Thunderstruck. Je ne sais pas d'où tu sors que j'ai... "Tendu une embuscade", mais je serais toi, je ne m'aventurerais pas plus loin sur le sujet. Au fait, ça ne fait pas trop mal? demanda-t-il aussi innocent qu'un Hannibal Lecter qui venait de finir son repas.

Thunder tomba à genoux en se tenant l'entrejambe des deux mains. Non pas que cet endroit était plus sensible qu'un autre, mais il se sentait rabaissé au rôle d'humain souffre douleur, là, tout de suite, et il ne comprenait même pas pourquoi :

Quoi, toi aussi tu as des Ragnagnas? Grogna-t-il entre ses dents. Tu viens pas de me dire que tu t'étais enfermé exprès avec la russe? Si ça c'est pas une embuscade? Et j'imagine que les traces de peintures, c'était pour l'attirer pas vrai? C'était les p'tits cailloux?

RHAAAA! hurla Knockout exaspéré en faisant des grands gestes de diva outrée. Je voulais juste être un peu tranquille! Tu sais, comme quand on ne veux voir personne? Et OUI, je me suis enfermé avec Lizitva quand elle est venue me voir avec du dissolvant pour nettoyer ma main! Tu croyais quoi? Que j'allais la laisser dehors? "Oh non finalement cette peinture jaune dégueulasse de qualité garage du bled me plait finalement!" Mais nooooon, Môssieur Thunder préfère défoncer une porte, sûrement qu'elle est fermée par erreur, pour venir piétiner notre tranquillité avec ses gros sabots de Guerrier Subtil ™! Je comprend pourquoi Mégatron ne dors JAMAIS dans le Némésis, sinon il serait dérangé à tout bout de champ par la bande de GAMINS DES AUTOBOTS qu'il a sous ses ordres!

Bah voilà, maintenant tu as le dissolvant et tu n'as plus l'humaine! Tu es tranquille! Je t'ai rendu service! Ouaip, Thunderstruck, plusieurs tonnes, il est lourd, et ça s'entend.

Oh oui, tu m'as rendu un grand service. Je suis sûr que j'arriverais à utiliser ses cotons tiges si agréables TOUT SEUL. Et ne pense même pas à te proposer. Aucune chance que tes phalanges supplémentaires touche à MA carrosserie, répliqua Knockout. Il leva les bras en l'air, jeta un regard vers le ciel comme pour dire : Oh titans, qu'ai-je donc fais pour mériter ça? Non ne répondez pas merci. Finalement, il pointa une dernière fois son bâton sur Thunder, plus pour la forme qu'autre chose, * BZZZT * et commença à s'en aller en maugréant :

Bande de guerrier, ils m'énervent, toujours à tout casser autour d'eux, font attention à rien,et qui doit réparer après? C'est moi! Bein oui, ce serait trop facile de juste faire attention. Des fois on dirais qu'ils le font exprès et...

Pris d'un doute soudain, d'autant que certains des mots qu'avaient choisir Thunderstruck en parlant de cette affaire venait d'être analysé par son cerveau, le médecin se retourna lentement, les yeux plissés sous la suspicion :

Tu l'as fait exprès? demanda Knockout.

Mais non, c'est pas moi! Et puis j'ai sauvé ton honneur! C'est des attitudes d'autobots de s'enfermer avec des humains pour faire des trucs! Tu devrais me remercier! se défendit Thunder, reculant paniqué en faisant glisser son postérieur métallique sur le sol dans un battement de jambes.

Je croyais que tu ne savais pas qu'elle était avec moi? fit Knockout en s'approchant comme un chat s'approche d'une souris coincées dans un coin de la pièce.

A ce moment là, Aleksei passa près d'eux, leur jeta un regard en remuant une petite cuillère dans la tasse de thé qu'il tenait à la main. Les deux Decepticons lui jetèrent un regard. Aleksei leva un sourcil interloqué, puis repris sa route.

Continuez. Faites comme si je n'étais pas là, mais n'abimez rien, sinon Holocauste sera de mauvaise humeur. Je m'en voudrais d'intervenir dans les rituels sociaux Cybertroniens. La prochaine fois, prenez une chambre, suggéra le russe.

Je crois que c'était avec ta sœur qu'il voudrait prendre une chambre! fit Thunder, alors qu'il fuyait à toute vitesse, ne regrettant qu'une chose : il ne pouvait pas se transformer dans l'holocauste.

Aleksei s'arrêta net et se retourna vers Knockout, qu'il dévisagea. Knockout retourna son regard. Aleksei conclut en repartant vers sa destination :

Bah. Au moins c'est pas un junkie. C'est maman qui va être contente, il est médecin.

Knockout resta les bras ballant et poussa un grand soupire cette fois. Il passa une main lasse sur son visage :

On ne peut pas se faire nettoyer la peinture tranquille et j...

Knockout regarda sa main. C'était sa main salie de peinture.


-*- Et pendant ce temps là, à Tungunska -*-


Le petit lapin mangeait de l'herbe. Miam miam! Mais il fut soudain effrayé par un cri horrible : AAAAAAAAARG !


-*- revenons à l'holocauste -*-


Aleksei sourit. Au moins on ne s'ennuyait pas.

Si tu dois aller voir ma sœur, va d'abord dans la salle de contrôle et prend la boite de chocolat d'urgence dans mon bureau, sinon elle n'acceptera jamais de te nettoyer. Et essaie de ne pas en mettre partout.

Knockout, vaincu, obéit à Aleksei. Il s'éloigna en se plaignant :

Ma magnifique peintuuuuure....

Une fois le Decepticon parti, le russe bu une gorgée de sa tasse de thé et déclara solennellement :

Toujours amener une boite de chocolat au deuxième rendez vous. Tu as enregistré tout ça Holocauste? J'en aurais besoin quand j'ai envie de me détendre...

Du coin du couloir, une tête de Thunder dépassa :

Dans tout ça, je n'ai toujours pas compris pourquoi Lizitva est partie en gueulant et pourquoi lui il m'en veux!

Pas maintenant Thunder, je n'ai ni le temps de t'expliquer ni le courage, soupira Aleksei.

-*- Plus tard, dans le garage de Lizitva -*-

Hem. Lizitva? j'ai eut un problème après que tu sois partie. Thunder m'a un peu pris la tête et... Le decepticon ne pris même pas la peine de montrer sa tête : la peinture se voyait comme le nez qu'il n'avait pas au milieu de la figure. Tu peux m'aider? Je la sens... Elle est en train de sécher!

...

J'ai amené des chocolats.
finit-il avec la vibration du désespoir dans la voix, visiblement trop épuisé pour se débattre encore ou comprendre la farce tendue par Aleksei.

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mer 1 Mar - 21:38

[RP Pavé écris en commun avec Knock pour : des idées, et les répliques de ses personnages!]



--- Un Thunder, c'est comme les morpions, on se le refile ---

"Absolument tout. " Prononça Holocauste, un soupçon de satisfaction dans la voix, alors que je voyais sa forme holographique se matérialiser au côté du jumeau masculin. Puis m'apercevant, l'hologramme passa de 2m de hauteur à 15m. C'était amusant de voir comme Holocauste aimait dominer par sa taille ses interlocuteurs Decepticon alors que pour communiquer avec ses Humains, il adoptait une forme plus petite.  " Et, bien que Knockout a eut la désobligeance de couper mes récepteurs dans l'ascenseur, j'ai pu capter une partie de leur conversation en augmentant la sensibilité du système audio du couloir. "

"Brhum" Me raclai-je la boîte vocale pour attirer leurs attentions " Le coup de la boîte de chocolat, c'est vraiment pas sympa…" Déclarai-je boudeur, " Vous auriez pu me donner l'astuce.  Je fais comment pour ma tâche sur le pied, maintenant? " Insistai-je, en appuyant mes propos des deux mains, montrant mon pied piqué de coton-tige tel un hérisson. " Tu aurais encore une boite de chocolat? Alekseï?"

Holocauste me regarda, puis regarda Alekseï, affichant une moue similaire à celle d'un Optimus devant expliquer ce qu'est une cornemuse puis décida de disparaitre dans un : " Bon courage… "

Aleksei ouvrit la bouche, s'apprêtant à expliquer tout les tenants et aboutissant de la boîte de chocolat. Mais il s'interrompit. "Tu sais quoi? Je vais vérifier si j'ai encore une boîte de chocolat." Alea Jacta Est pensa-t-il. "Par contre, attends un petit peu avant de lui amener. Si tu ne veux pas te retrouver avec la boîte de chocolat dans les optiques."

Ce fut en cet instant que je décidais de suivre pas à pas Alekseï. Il finirait bien par la retrouver cette boîte de chocolat perdu, aux mystérieux pouvoir hypnotique sur Lisitva.


--- Pretty Woman Super-Car ---

Lisitva observa la petite -entre les mains d'un Cybertronien- boite de chocolat maculée de peinture jaune, puis le porteur de la boite. Elle fit cet aller-retour visuel plusieurs fois.

" Nop… je ne vois toujours pas ce qui me choque le plus." Annonça-t-elle, la tête dépassant d'en dessous la voiture qu'elle bricolait. " Le fait que tu me demandes quelque chose gentiment? Ton désespoir pour ne pas dire ta déprime? La boîte de chocolat? Ou la peinture sur ton visage? J'ignorais que le jaune de Thunder déteignait. A moins que je n'ai pas compris? J'ai l'étrange impression que beaucoup de choses m'échappent à l'instant… " Elle abandonna son réglage de carburateur et sortit complètement de sous la voiture. "Comment es-tu arrivé à ce résultat? Je suis intriguée pour le coup. Et quand je parles de résultat, j'inclus la boîte de chocolat dans l'explication que tu vas devoir me fournir tandis que je vais te nettoyer ces dégâts, mon P'tit Poisson Rouge. " Ayé, Knockout était condamné, il avait un petit surnom.

" S'il te plait… j'ai amené les chocolats. J'ai fait tout ce qu'il fallait. Ne pose pas de question." Répondit-il, désabusé, en proposant de nouveau la boîte de chocolat à la Russe.

Lisitva regarda le Decepticon agiter sous son nez la boîte de chocolat. Et Cette situation la fit immédiatement penser à :
Elle eut un léger sourire, revoyant défiler cette scène du voyage de Chihiro dans son crâne.

" Tout ce que je peux te dire, c'est que j'ai essayé d'expliquer un truc à Thunderstruck."

" Et après c'est devenu flou? Comme ces cauchemars où tu crois être éveillé mais en fait tu dors encore? C'est ça de vouloir expliquer quelque chose à Thunderstruck. Tu crois que c'est simple, tu fais l'erreur de lui expliquer.. et tout devient plus complexe."  Elle se lavait les mains en déclarant cela. " Et arrêtes avec cette boite de chocolat. On dirait Valentin en manque de Valentine! "

Knockout hocha le tête frénétiquement comme un enfant trop effrayé pour parler mais cherchant quand même à communiquer avec l'adulte.

" T'es Meugnon quand tu es désespéré toi. Tu ferais même craquer un Megatron en manque d'Ernergon Noir. Allez, râle un peu sinon je vais vouloir abuser de ton état de faiblesse pour te coller des modifications. " Ce qui était équivalent, dans la bouche de la Mécanophile, à un viole de jeune vierge alcoolisée et sous GHB. Et la vierge, ce n'était pas elle.

" Non mais ça va pas! Profiter de ma faiblesse comme ça? Je viens de traverser l'enfer et tu me demandes de traverser le Tartare?  Et de toute façon je suis déjà parfait. " Rétorqua Knockout qui se reprit un peu après ce que Lisitva venait de dire. " Je n'ai besoin d'aucune modification d'aucune sorte. Je n'ai pas envie de finir comme un Frankesthunderstein complètement idiot. "

L'humaine plissa des yeux. Ses sourcils se froncèrent. Sa bouche se contracta.

" Et merde." Gémit Knockout.

" J’hésite? Qu'est-ce qui doit le plus me vexer? Le fait que tu considères mon travail comme une traversé du Tartare ou mes modifications sur Thunder comme des trucs infâmes?... " Le volcan explosa et le Knockout se retrouva fouetté par une serviette éponge en plein visage. " Quand on est une Aston Martin digne de ce nom, on se doit au moins d'avoir les gadgets à la James-Bond!" Grogna-t-elle, abandonnant la serviette sur la tête du Decepticon. "GOUJAT !"

Knockout resta là, une seconde ou deux avec la serviette sur le visage comme un porte manteau de 10m de haut ( sans doute une performance artistique comme on dit en art moderne. avant de déclarer : " Bon d'accord pardon! Mais c'est toi aussi! C'est l'équivalent cybertronnien de dire "je vais t'implanter un de vos trucs mous dégueulasse en plus dans ton corps pour améliorer tes performances". Je ne dis pas que ça ne peut pas être bien mais ça me file des frissons rien que d'y penser."  Et de joindre le geste à la parole, un espèce de frisson parcourut le Decepticon.

" Oh, je vois! La pucelle veut rester vierge? Bein tu as une serviette. Je m'en voudrais de laisser des trucs mous dégueulasses sur ton visage alors que je le nettoie. Hm?"  A ces mots, elle replongea sous sa voiture. Knockout oubliait toujours un détail : Il n'était pas le seul a avoir la susceptibilité à fleur de peau.

Knockout soupira, tourna le dos à Lisitva et s'assit en tailleur, commençant à s'essuyer le visage avec la serviette. Il aurait bien tiré sur la planche à roulette sous l'humaine. Pour lui crier dessus des trucs comme :" C'est ta peinture à l'origine de tous mes malheurs! Je suis venu en paix et avec des chocolats! Tu es comme Megatron! Tu te vexes pour un petit mot de travers! ". Mais non.  A la place, il maugréa : " non Knockout, tais toi. Ça vaut mieux tu en as assez fait. En plus je sens que je suis sur une série, je suis bien reparti pour en ajouter une couche. Il me manquerait plus qu'une pelle. Et puis, rappelles toi, c'est arrivé à Breakdown de ne rien dire. Et j'aimais bien aussi. "



Bien 5 minutes passèrent avant que Lisitva ne revienne sur sa décision. Et dans les conflits, 5 minutes pouvaient paraître très longues. Elle se releva. Attrapa un grand escabeau et le déplia devant le cybertronien. Puis enfila une ceinture à sacoches et monta sur l'escabeau avec un seau d'eau clair.  

" Je te déteste vraiment. " Vous avez une impression de répétition? C'est normal. " N'en abuse pas! Je crois que tu as comprit que je ne sais pas résister à ta mine de garçonnet boudeur. J't'assures, si tu n'étais pas une belle voiture mais une grosse ambulance, je te laisserai à la fourrière. Quoique..Ratchet a meilleur caractère que toi, il parait. Et ça ne doit pas être difficile! " Elle confisqua la serviette maculé de peinture et la jeta au loin. Elle retira sa veste, dévoilant sous son débardeur ses tatouages imitant le pelage d'un tigre dans son dos, et la trempa dans le seau.  " C'est de la matière polaire. C'est plus doux et absorbant." Expliqua-t-elle.

" Tu sais, je suis surtout entrain de me bouder là. C'est un peu bizarre d'ailleurs." Il fut surprit lorsqu'elle décida d'utiliser sa veste pour le nettoyer mais ne releva pas. Il savait que les vêtements étaient comme des houses de siège de voiture. Elles peuvent s'échanger au besoin." arrêtes, tu as vu a quoi ressemble Ratchet? Tu échangerais toutes les ambulances contre une Aston Martin. Et entre ta mécanophilie et ta collection de voiture, n'essayes pas de me faire croire que le physique ne compte pas à tes yeux. En plus, je ne sais pas pourquoi mais j'ai la nette impression que tu préfères les mauvais garçons aux moralisateurs. Tu imagines à chaque fois que tu lances un juron " Laaan-GagE ! " Fit-il sur le ton d'une sirène d'ambulance." Et non, je n'imiterais pas la sirène de pompier."

"  Arrêtes de me faire rire; Je fais finir par te mettre ma ves… le chiffon dans les optiques. " Après, ce coup là, sa veste oreille de chat était bonne pour la poubelle donc autant l'appeler chiffon. " Donc, récapitulons : Tu me demandes quelque chose. On se dispute. Tu boudes. Je viens vers toi. On fait la paix. Je te fais un compliment. Tu me fais un compliment -enfin je crois- . On rigole. Donc la suite logique des événements:Thunder devrait bientôt débouler tel un gros camion."  Annonça-t-elle regardant en direction de la porte.

Knockout regarda vers la porte à son tour. " Il devrait déjà être là. Je sens comme une perturbation dans la force."

" Oh mÔsieur connaît NOS classiques.  Ah moins qu'il y est un Lucas chez les Cybertroniens?"

" Le Sith est occupé avec ton frère. Ils recherchent une boite de chocolats perdu. " Annonça placidement Holocauste. " Mais je peux le remplacer si besoin? Que dois-je renverser? Interrompre? Ah? Encore du tactile entre vous deux. Je vais finir par croire que Knockout fait exprès de se salir pour se faire cajoler."

" Et ouai… les caméras n'étaient pas débranchées. " Soupira-t-elle, sans vraiment répondre à Holocauste ni même à Knockout. Mais elle trouva cette intervention de bonne aloi puisqu'elle avait dû mal à regarder le Velocitronien dans les optiques depuis que celui-ci  lui avait mit sous le nez son attirance pour les "Mauvais Garçon" et l'intérêt qu'elle lui portait en soulignant sa mécanophilie et sa collection de belle voiture. Tous ce qu'il fallait pour mettre à l'aise une jeune fille… avec d'étranges tendances. " Voilaaa… tu es tout propre. A condition que tu ne te remettes pas une baffe. Elle ajouta du diluant dans le seau. " Trempes ta main dedans. Ça va faire partir les dernières tâches et rappelle moi de détruire ce paint-ball.
Elle descendit de l'escabeau, adressant un regard reconnaissant envers "papa" Holocauste" puis annonça : " J'peux me barrer? Laaan-GagE!" Entonna-t-elle, tel un cri de ralliement. Encore morte de rire à cette idée. " Et vu que je t'ai démaquillé, ma p'tite prostitué de Piccadilly,  tu me dois au moins une sirène de pompier. Allez, je vais aller secourir mon frère en langeant ce gros bébé de Thunderstruck. "

Et une boîte resta seule… par terre … abandonnée… n'ayant pu accomplir sa mission car, fin de compte, a quoi servait cette Pu(Lan-GagE)ain de boîte de chocolat?


---♦---


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Sam 4 Mar - 18:24

HRP : Pavé César, tout ça tout ça! Toujours écris en collaboration avec Thunder pour des idées, des conseils, et les répliques d'Holocauste!

Le garage était vide. Enfin non, pas exactement. Il était remplie de voitures sous bâches, mais... Il était en revanche silencieux.

Finalement, je comprend pourquoi les autobots s'encombrent d'humains. C'est tout de même plus amusant quand ils sont là,ronchonna Knockout, toujours assit en tailleur par terre, les mains sur les genoux. En face de lui, il y avait l'escabeau et la veste de la russe, qui était partie sans qu'il ait pu vraiment réagir.

" Ils vivent moins longtemps que nous, ils dorment bien plus que nous, mais qu'est-ce qu'ils s'agitent! " soupira Holocauste dont la présence avait été oubliée une fois de plus.

Le Decepticon faillit sursauter en s'apercevant qu'il n'était pas seul. A la place, il lança, en riant doucement, pour couvrir son trouble :
Oui, on se demande à quelle énergie ils carburent. Ça a l'air mieux que L'énergon...

"Les jumeaux s’alimente sur la tension nerveuse qu'ils provoquent à ceux les fréquentant. Oui, parce que Aleksei aussi peut porter sur les nerfs. Vous avez juste eut la chance de ne pas trop lui parler."

Knockout sourit, qu'ajouter à ça? Il avait raison. Haussant les épaules il se saisit de la veste du bout des doigts, à un endroit où elle n'était pas maculée de peinture, en se demandant ce qu'il devait en faire. Il se leva et posa la veste sur l'escabeau, c'était toujours mieux que par terre.

C'est trop calme, je préférais quand Lizitva était là, soupira Knockout. Puis il s'occupa de la boite de chocolat. Il la saisit délicatement pour ne pas l’abîmer, et se dirigea vers la planche à roulette qu'utilisait l'humaine. Il ne voulait pas que quiconque d'autre trouve cette boite, et surtout pas un Thunderstruck qui l'utiliserais aussitôt pour marchander une réparation. Il posa la boite précautionneusement sur la planche et la poussa sous la voiture.

Knockout eut un petit sourire satisfait en se redressant.

Voilà. Je me demande si elle sera surprise? fit-il en oubliant qu'il était en présence de quelqu'un d'autre.

"Ah oui elle risque d'être surprise si elle s'allonge sur la boite de chocolat." commenta Holocauste.

Tu crois? Oh, on verra bien. Bah au pire, je lui nettoierai le visage? Le dos? Elle m'a bien nettoyée après tout, fit remarquer Knockout, qui cru reconnaître Shockwave et son éternel ton pragmatique dans la voix d'Holocauste.

Ce dernier répondit d'un ton amusé: " Comme c'est mignon! Un Decepticon nettoyant une humaine. A moins que cela ne soit simplement extrêmement malsain? Je serais curieux de connaître l'avis de votre Seigneur Megatron à ce sujet?" Ironisa-t-il." Mais à défaut croyez-vous qu'elle se laisserai faire? Son frère dois l'endormir quand il désire l'emmener au médecin. La dernière fois, je l'ai même entendu parler d'une cage pour animaux sauvage. Je suis le seul qui ai le droit de l'opérer. Un vaisseau qui opère une humaine... C'est aberrant." Holocauste poussa un soupir. "Je vais mener quelques analyses dans mon labo." Ah? Là, c'était le côté "piqûre de rappel" de Shockwave, suivit du côté déprimé de Shockwave devant l'illogisme de certaines situations qu'on lui imposait.

Knockout ne répondit pas. Un détail venait de remonter à sa mémoire. Lorsque l'humaine avait enlevé sa veste, il avait vu un tatouage. Un tatouage qui lui était étrangement familier. Il l'avait déjà vu et s'il s'en rappelais c'est que c'était important. Voyons, quel élément lui manquait?
Un tatouage... Des belles voitures. Des ponts terrestres. Les feu anti-brouillard de Knockout s'allumèrent lorsqu'il compris.

Je suis SÛR que c'est elle! Où est cette voiture? Ah on a gagné la course hein? J'aurais dû y penser plus tôt. Des voitures, des humains et des ponts terrestres. Si ce n'est pas Soundwave ou Rachet, qui ça peut être? N'est-ce pas Holocauste?

Il allait profiter de l'absence de Lizitva, il commença à soulever toutes les bâches, à la recherche d'une voiture bien particulière... Oui, il se souvenait, la rage du perdant aux lèvres...

Holocauste analysa les actes de Knockout et intervint : " Il en manque deux. Elles sont gardées dans le coffre. Tout vaisseaux Decepticon avait un coffre sécurisé où étaient conservés les objets les plus précieux."

Et le coffre se trouve? demanda Knockout.

Holocauste, silencieusement, regarda Knockout pendant plusieurs minutes. Le cerveau pesait le pour et le contre. Fallait-il passer à l'étape 3 du programme d'insertion Knockout? Une fois cette étape franchie, impossible de revenir en arrière. Lui dévoiler trop tôt le projet Infinity Light comportait le risque de voir Megatron mit au courant et celui-ci  l'en empêcherai par tout les moyens. Quant à Thunderstruck, étant trop naïf et jeune, il ignorait tout de ce projet, aussi aucune fuite n'était possible de son côté. Mais si la présence d'un guerrier maladroit n'était pas indispensable au projet, celle d'un chirurgien Cybertronien était indispensable. Ratchet refuserait de participer à une telle expérience. Quant à Knockout, il avait déjà vendu son âme et jadis travaillé avec Shockwave. Il était le meilleur candidat.

Holocauste analysa la situation : boite de chocolat, mise de veste en hauteur... Non, il restait un dernier test :
" Si j'étais vous, je ne sympathiserai point trop avec cet animal de compagnie. Elle est condamnée. Dans deux ans, peut-être un peu plus, sa vie... Piouvf! S'éteindra " fit-il en imitant le bruit d'un circuit surchauffé fondant.
A cette simple phrase, l'hologramme d'Holocauste se dirigea d'un pas lent vers la sortie.

Le poing de Knockout se serra. Sur quel champ de course maudit était-il tombé? Encore une fois, quelqu'un qu'il commençait à apprécier allait mourir, peut être même une probable assistante de fortune? Par le grand spark, ça n'allait pas se passer comme ça.

Une minute Holocauste! Tu m'a bien dis être le seul à pouvoir l'opérer non? Donc tu sais ce qu'elle a. Un humain de son âge à encore des années à vivre, pas juste deux. Et ce qu'elle a est quelque chose qui résiste même à un... Vaisseau Cybertronien avec le savoir de Shockwave. Sauf que Shockwave n'a pas conduit une série de test du Cylas. Je veux en savoir plus.

Holocauste se retourna d'un bloc (très facile à faire quand vous êtes un hologramme, pas beaucoup de masse à bouger) : " Depuis que tu es nettoyé, ta curiosité est aiguisé... tu poses beaucoup de questions. Mais je ne répondrais qu'à une seule. Le coffre, ou la maladie?" Et chose très rare, un petit sourire se dessina sur les lèvres de l'Hologramme. Le genre de sourire que pouvait avoir Mégatron quand ce dernier voulait tester ses soupçons sur l'un de ses hommes.

La maladie, répondit Knockout sans hésitation. Il y avait des choses pour lesquelles le temps n'avait pas d'importance, et d'autre oui. A vrai dire, une partie de lui se demanda pourquoi il réagissait ainsi. Certes, il commençait à s'attacher à l'humaine. Mais une réaction aussi violente..? Il aurait simplement pu poser la question à Lizitva, ou Aleksei, ou peut être même Thunder savait-il quelque chose. Mais tout ça remuait en lui une douleur qu'il tentait de guérir : la mort de Breakdown. Il venait de perdre son meilleur ami et sans rien pouvoir y faire. C'était sans doute pour ça, qu'il ne pouvait pas attendre : la peur de perdre quelqu'un d'autre qui... Avec qui il s'entendait bien (il faut dire qu'à force de se disputer en hurlant, on s'entend très bien!). Et qu'il pouvait peut être aider. Il l'espérait en tout cas. L'impuissance était un sentiment que Knockout détestait par dessus tout, ou presque.

Gagné. Songea le vaisseau avec satisfaction. Passons à l'étape 3.
" Et bien, direction le coffre. Je te parlerais de cette maladie en chemin."

Et il lui raconta:

La maladie rongeant Lisitva se nommait Holocauste. C'était lui l'origine du mal.

Écrasé depuis un siècle, ses pilotes terrassés par la peste bionique s'étant répandu du laboratoire détruit durant l'accident, il n'avait eut d’autre choix que de se tourner vers l'humanité pour se faire réparer. L'instinct de survie lui avait donné la conscience de soit, il savait que pour survivre il ne devait tomber entre les mains d'aucun des deux camps. Les uns le démantèleraient et les autres le détruiraient. Mais cette humanité était incapable de comprendre lui ou sa technologie.

Puis vinrent alors les jumeaux. Entrainés et préparés a affronter le défit qu'il était. Le frère comprit la fonctionnalité de la connexion cortico-psychique. Et la sœur s'en servit. A partir de là, il avait trouvé son pont vers l'humanité.
Mais pour acquérir la parole, il lui fallait un humain capable de comprendre, d'interagir et de modifier la technologie Cybertronienne. Il lui fallait donc modifier la candidate idéale: l'humaine communiquant avec lui par le lien cortico-psychique. Le troc était simple: Elle se laissait modifier en échange du savoir cybertronien.

Mais dans son empressement à obtenir la vie, Holocauste avait oublié un fait : De Shockwave, il possédait le savoir et son expérience mais nullement la connaissance de la biologie humaine. Aussi, les transformations qu'il avait pratiqué sur Lisitva tenaient plus du bidouillage. Mais ça ne l'avait pas arrêté, comme son créateur, il avait le chic pour jouer les apprentis sorciers.
A présent, tout n'était qu'une question d'équilibre et de course contre la montre. Son interface humaine était une morte maintenu en vie par ce qui la tuait. Il lui donnait au plus trois ans à vivre... avec ce corps.



Je ne pense pas qu'elle soit surprise en s'allongeant sur la boite de chocolat. Pas après qu'on lui ait fait le coup du : Bravo, vous êtes notre millième client! Vous gagnez la connaissance de la technologie Cybertronienne! Oh et vous allez mourir dans trois ans aussi. Si si, regardé le petit alinéa sur le contrat. Souriez! Photo! fit remarquer Knockout à la fin de l'histoire.

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Lun 6 Mar - 20:06

--- No coment ---

Si l'Holocauste ne changeait jamais d'apparence alors qu'il en avait la possibilité, il n'en était pas de même pour son " interface" humaine.  Quand Lisitva était venue me chercher pour, je la cite " nettoyer ce pied et sauver la patience de mon frère" celle-ci avait changé de tenue. J'ignorais pourquoi, et je m'en moquais royalement à vrai dire, mais je devais admettre que cette lubie des humains pour ces morceaux de tissus et leur codes vestimentaires me fascinait.

Pour l'instant, je la voyais finir de boutonner une chemise militaire kaki, dont une épaule était si lourdement chargée d'insignes et de grades qu'elle en aurait fait pâlir de jalousie Starscream. Cette chemise s'enfonçait dans un pantalon brun cintré au mollet par des bottes militaire. Ces cheveux étaient dorénavant rouge, attachés, et surmontés d'un chapeau que je qualifiais "armée rouge".  A la taille, se balançait au rythme de sa démarche chaloupé - là aussi Starscream aurait envié son dandinement de postérieur - sa lourde ceinture à sacoche "spécial je bricole donc j'ai tout sur moi."

" Elle n'est pas trop petite?" Lui lançais-je, en la voyant se débattre avec les boutons.

" Pourquoi? "

" Disons que tes mamelles ont du mal en y entrer."

" Mes…." Elle regarda les deux objets du délit puis me fusilla des yeux "…  MES QUOI?"

" Bein.. tes trucs mous sur le devant ...pour nourrir vos bébés. "

" QUE que .,, QUOI???? "

" Jériendi jériendi !! "

" Mes mam… Thunder." Elle se prit entre l'index et le pouce l'arrête du nez avant de me hurler dessus : " CESSES DE LIRE DES ENCYCLOPEDIES! "

" Mais c'est bien des …" Je ne dis pas le mot à éviter. "Et tu ne sais pas communiquer autrement qu'en hurlant? Y'a des jours où tu me fais penser à Megatron. C'est stressant."

" Écoutes !  Je te fiche la paix avec tes … tes … "  Elle chercha un argument pour m'attaquer sur un sujet similaire, mais faute d'en trouver embraya sur un:  " D'ailleurs pourquoi vos femelles en ont puisque c'est inutile dans votre race?"

" Heu…. " Je devais l'admettre: " Bonne question. Mais je suis mal placé pour expliquer ça. Demandes à la trottinette rouge, il est médecin." Je n'allais pas lui répondre un " pour le plaisir des yeux." c'était un coup à me retrouver aimanté au plafond et elle en était capable !  


….


" Tu comptes rester silencieuse longtemps?"  Lançais-je, au bout de plusieurs minutes de déambulation dans le vaisseau.

"  J'voudrais pas te déranger avec mes mamelles." Me rabroua-t-elle.

" Roooh ! Mais c'est pas vrai !" Gémi-je. "  Tu comptes vraiment les remettre sur le tapis?"

"  Je les ai déjà mit dans cette chemise. Ça devrais suffire non?  Et puis pourquoi tu n'es pas passé par les quartiers dédié aux visiteurs Cybertroniens?  Il y a une salle d'eau là-bas. Avec un car-wash, même un jacuzzi d'huile ! Au lieu de venir me chercher. " Me reprocha-t-elle.

" Oh, ça va. C'est pas comme-ci je te dérangeais durant un truc capital."  Elle me lança un regard noir. Ce genre de regard qui m'était au garde-à-vous tout les soldats de la base Ogdy. Sa spécialité. On devrait organiser des concours de regard noir entre elle et Megatron. Pas sur qu'on réussissent à les départager. Quoique, Megatron a un jeu de sourcils impressionnant.  Ah… j’hésite.  "Je te dérangeais…. oh?... heu??? attends attends oh  ! Accélère pas ! Je te dérangeai durant une corvée de nettoyage sur cette diva de Knockout? Depuis quand je te dérange quand tu fais des corvées?  Hey !! Reviens!! Pas si vite ! "

" LA FERME THUNDER!  Holocauste. Portail pour la salle de bain de l'autre pipelette d'avion." Ordonna-t-elle, en s'engouffrant dans un pont terrestre. " Je t'attends là-bas. Pignouf!"

J'eus un petit sourire en coin. J'adorais la voir grogner. Une petite chose de moins de deux mètre essayant de jouer les dures alors qu'elle était composée essentiellement d'organes flasques. C'en était presque mimi. Un peu comme un chaton qui faisait le dos rond devant un miroir. Bein quoi?  Soundwave n'est pas le seul à regarder des vidéos humaine de chat! Il n'y a pratiquement que cela sur le net…. Des vidéos de chat ou de reproduction humaine. Porno ils appellent cela.

---♦---

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mar 7 Mar - 21:48

-* Dis Cortex, qu'est-ce qu'on fait ce soir? *-

--RP commun blablabla, voir ci dessus! --

Alors Holocauste ? Ça avance bien? Alekseï à l’hologramme de ce dernier qui venait d’apparaitre. Ce que personne ne savait c’était qu’Holocauste n’était pas seul sur le projet « amenons Knockout à bosser pour nous sans rien dire à personne » : Alekseï était son complice. Et réflexion faite, mieux valait que la sœurette ne l’apprenne pas. Elle jouait TRÈS mal la comédie, hors, c’était l’argument premier pour convaincre Knockout de travailler avec eux. Ils avaient un caractère très compatible : ils aimaient tous les deux les belles voitures, et avaient tous les deux un caractère de diva. Et aimaient se moquer des autres. Bon ils risquaient allait constamment se disputer, bref, ne faire que ça de leur vie, mais… C’était leur carburant à tous les deux alors ce n’était pas gênant. Tant qu’ils ne font que l’un avec l’autre et que ça ne déborde pas sur ceux qui les entouraient (au hasard, Holocauste et lui. Quant à Thunder qu’il se débrouille, il avait la subtilité d’un bulldozer).

Sauf que la capacité de comédienne de Lizitva ne lui ferait décrocher qu’un seule rôle, dans le film  Red Is Dead.

Je n’étais pas devant les caméras. Je suis tombé sur une courbe avec de beaux calculs différentiels et… Enfin bref. Alors, le petit poisson rouge a mordu à l’hameçon ? J’ai déjà préparé l’aquarium… Son ancien laboratoire est comme neuf. Oui, Aleksei avait remarqué le « petit surnom mignon » et avait aussi remarqué le manque de réaction dudit poisson rouge. Ça commence comme ça…  Et crois moi, virer Lizitva n'a pas été simple. Oh oui. Elle avait beau avoir le labo de Shockwave (et l'ancien dortoire, le hangar de décollage, l’entrepôt de stockage... Quasiment tout l'Holocauste quoi), elle était comme l'huile : elle avait besoin de s'étaler et la virer était une horreur.

Même un peu trop ferré à mon goût, répondit Holocauste. Il n’a pas hésité un centième de seconde entre le coffre et la maladie. C’est un peu trop facile. Si j’étais paranoïaque, je dirais que Mégatron a envoyé notre bon médecin en espion. Le contenu de notre coffre doit être comme une friandise qu’on lui a trop longtemps refusé : je suis sûr qu’il boue d’impatience. Et d’après les souvenirs de Shockwave, Knockout est un excellent comédien. Contrairement à ta sœur.

C’est là que je suis content d’être pragmatique et logique : Dimitri à ma place aurait joué le tout pour le tout. Moi pas. Je préfère perdre un mois maintenant que des années plus tard. On peut encore se permettre un mois. Pas des années, fit Alekseï, froidement. Mais comme la Russie sont pays, son écrin froid abritait un cœur tendre : il tenait à sa sœur.

… Je vais vomir je reviens.

Bref, reprenons après cet excès de niaiserie narrative (même si véridique) :

Dois-je… Ralentir le processus ? proposa Holocauste. Multiplions les mises à l’épreuve. Si Mégatron l’a vraiment envoyé en espion et qu’il joue la comédie, il finira par en avoir marre et trouvera une excuse pour que son seigneur l’envoie sur une autre mission. Knockout n’est pas du genre à se sacrifier plus que de raison. Il n’est pas du genre à donner de sa personne tout court, en fait.

C’est censé. Et cela nous permettra de récolter plus de données, ça pourra être utile plus tard. Vas-y, répondit Aleksei, qui ferma l’écran couvert de courbes excitantes (Oooh oui ces tenseurs ! Mmmh ! Regarde-moi cet algorithme !). Et cette fois ci je ne veux pas rater ça. Je vais regarder les caméras. Manquerais plus que du Pop Corn.

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mer 8 Mar - 21:25

--- Moi, Thunder, GROS-LOURD de 15 tonnes ---


Assis sur un tabouret, construit pour ma corpulence et le pied posé sur un autre tabouret, je vis passer devant la porte ouverte de la salle d’entretien….  
(a lire de façon prétentieuse:) Oui, quand Lisitva me nettoie, elle n'a rien de honteux à cacher, donc elle laisse les portes ouvertes … reprenons …  
Je vis passer le duo Holocauste / Knockout. Qu'est-ce que ces deux là fichaient ensemble?  La russe, sa visière high-tech baissée, n'y avait pas prêté garde, trop occupée à retirer les restes de coton-tige grâce à une pince-à-épiler, à califourchon sur ma jambe tendue. Mais moi, cela ne m'avait pas échappé. Je connaissais la direction qu'ils prenaient. Toute une zone bouclée et m'étant interdite pour des raisons soit disant sanitaire. Risques de contagions… alors pourquoi le p'tit rouge y était conduit? Bien qu'il était de leur couleur préférée à ces Russes, il n'était pas en forme d'étoile autant que je le sache?

Holocauste réapparut dans l'encadrement de la porte et lança un  : " Ah, Lisitva. J'ai une bonne nouvelle pour toi. Knockout se propose de te nettoyer quand tu te seras salit. " Quand Alekseï disait à Holocauste de ralentir le processus, celui-ci m'était directement les contre-propulseurs en marche. Ce genre de freinage qui pouvant même faire crisser dans un bruit de pneu un vaisseau en vol dans l'atmosphère.

La russe se figea. Si elle avait été un chaton, ses poils se seraient hérissés et elle aurait déguerpit toutes griffes sorties devant l'équivalent de l'explosion d'un ballon de baudruche.

Quand à moi, j'éclatais dans un rire gras : " BWUAHAHAHAHA !" Voyant que la femme ne réagissait pas, j'en rajoutait : " Je l'imagine déjà avec son p'tit seau et son éponge, te frotter alors que tu es toute nue… HAHAHAHAA !  A moins qu'il ne te rejoigne sous la douche? C'est bon, il est p'tit. Ca devrait passer! Fait gaffe! Il aime bien les films d'humains ! Il va croire que certains trucs sont obligatoire dans la toilette des humains. HAHAHAHAHA " Des tas d'images plus loufoques les une que les autres, voir franchement obscènes faut dire que les humains avaient de l'imagination dans leurs films, explosaient dans ma cervelle tel du pop-corn.

Quand à la Russe. Hormis des yeux globuleux et un rictus de gêne sur le visage, il n'y avait pas plus de réaction. Si bien que d'un doigt, j'appuyais sur son dos pour la faire réagir. Rien ! Nada! Hormis sa casquette tombant sur le sol. " Vous me l'avez fait buguer ! " J'éclatais de rire à nouveau. " HAHAHAHAHAHAH! "

Je regardais vers la porte. Plus loin dans le couloir se profilait en contre jour la silhouette, bras ballants, d'un Knockout affichant lui aussi un bug. Peut-être trop d'humiliation en coup pour quelqu'un d'aussi orgueilleux?

" Lisitva?" Fit calmement Holocauste. " Ca va?" Voyant qu'elle ne réagissait toujours pas. J'ignorais qu'à cet instant là ce n'était pas la réaction escompté que Holocauste désirait. Il avait eut l'espoir de voir l'humaine éclater de rage et la déchainer sur Knockout. Au lieu de ça, elle semblait tétanisée. " Mais rassures-toi Lisitva. Il ne fera cela qu'une fois que tu te seras roulé dans le chocolat qu'il t'a préparé. Il ne savait pas quoi faire de la boite. "C'était à cet instant, connaissant bien Holocauste, que je compris qu'il créait des tensions volontairement.

Je me retins de rire à nouveau mais mon sourire immense disait long. " AAaah, c'est donc à ça que serve les chocolaaats? " Rebondis-je, toujours amusé.  

Mais plus pour très longtemps vu qu'on venait de me tirer un circuit avec une pince-à-épiler dans un :" La Ferme Thunder. " Prononça-t-elle, calmement. C'était comme ces nuages s'accumulant avant un orage.  Elle prit une inspiration. " Bon, puisque je suis si amusante. Tu vas te laver seul mon gros bébé métallique. Je ne voudrais pas que ton imagination débridé te joue de mauvais tours par la suite. Comme : T'imaginer tout nu - vu que c'est un peu le cas, les vêtements c'est pas dans votre délire- tandis que je te lave avec une éponge. " Cette phrase fut l'équivalent pour moi d'une attaque du coude dans la trachée " Ayé? Monsieur bébé découvre qu'il a un sexe et veux jouer avec?" Et un uppercut verbal, suivit d'un méchant plaquage : " On ne sait jamais, mes mamelles pourraient te mettre mal-à-l'aise?" Outch. Le retour de l'affaire des mamelles, le dossier était encore sur son bureau et n'était pas près de le quitter.

" Analyse Freudienne." Commenta Holocauste en comprenant que sa bourrasque devenait tornade. " Je vais peut-être y aller?"

Tout dans le courage mon salaud, pensais-je. Ce fut alors qu'elle me jeta avec véhémence la pince-à-épiler. Manquant au passage de me crever un optique, c'est qu'elle visait bien la garce! Non seulement elle était incisive par les mots, mais attaquait physiquement. La sale bête! Elle devrait se lancer en politique cybertroniene ! … Et le pire c'est qu'elle aurait du sucés !

La douleur à l'œil me fit bondir hors de mon siège et la jeter par terre dans un " J'VAIS TE PULVERISER LE CRANE SALETE DE SOUS-ESPEC…. ?! " Le fléau sorti et près à servir. Vieux réflexe Decepticon que je risquais de regretter dans quelques jours. Espérons que ce dossier recouvre celui des mamelles sur son bureau.  

" Hop hop hop hop hop!!  Vous deux: on se calme. " Papa Holocauste intervenait après avoir foutu la merde. " C'est quoi cette histoire de mamelles? " Et tentait un détournement pas subtil de conversation, comme tous les papas du monde qui vous parle subitement de bulletin scolaire alors que vous vouliez taper sur votre saleté de sœur venant de vous griffer.

---♦---

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mer 8 Mar - 21:53

Knockout eut les yeux écarquillé aux paroles de Thunderstruck et Holocauste. Les bras ballants, il avait peine à croire ce qu’il entendait. Tout au fond de lui, en dessous de cet étonnement, un petit point rouge de colère grossissait comme le bourgeon d’une fleur après un rude hiver et qui n’allait pas tarder à fleurir…
Oui, après une humiliation pareille, le Vélocitronien était… En fait, pour bien comprendre l’état d’esprit de Knockout, il est nécessaire d’user de métaphores :
Le navire Knockout après avoir quitté les paisibles eaux du fleuve de contrariété s’était engagé sur la mer agitée de la colère, avant de naviguer sur l’océan tempétueux de la rage. Mais en vérité, sa destination était les eaux du courroux. Cet étendue d’eau au calme trompeur, où un monstre marin pouvait vous faire disparaitre dans un gloup aussi discret que bref vers les profondeurs de la rage la plus noire où aucune lumière de raison ne perçait, jusqu’à atteindre le plancher de cet océan de sentiment autrement appelé : la haine.

Knockout se dirigea vers Thunderstruck, calmement. Son visage était sans expression. Il leva son bâton électrique et le logea dans le cou de son confrère Decepticon dont l’attention était détournée par l’humaine qu’il menaçait. Une décharge traversa le corps de Thunderstruck qui tomba à genoux.

Silence, dit-il, toujours calmement. Tu sais quoi ? Je ne vais plus te soigner pendant un mois. J’ai hâte de te voir battre en retraite en mission. Je suis sûr que Blitzwing te trouvera particulièrement courageux et te gratifiera d’un de ses délicieux surnoms.
Bonne nuit.


A peine ses mots prononcés qu’il lança une nouvelle décharge, pleine puissance cette fois, ce qui devrait neutraliser le taille trois pour un moment. La dernière victime de cette technique avait été Optimus et lui non plus n’avait pas apprécié.
Se tournant vers Holocauste, il ajouta :

Quant à toi, ne crois pas que je t’ai oublié ou que je n’ai pas compris ton petit manège. Je ne suis pas aveugle ou sourd. Il s’approcha de l’hologramme, et dit : Tu verras. Je te laisse la surprise, mon petit vaisseau.

Se tournant enfin vers la caméra, sans plus un mot, il fit un clin d’œil et un sourire au dernier protagoniste de la scène qui, il le savait, regardait tout ça : Alekseï. Cela fait, il se dirigea vers l’humaine et voulut l’aider à se relever, la reconnaissant ainsi comme la victime, comme lui, de cette farce de mauvais goût. Mais elle écarta la main de Knockout et se releva seule. Ah, pensa-t-il. L’orgueil. Une connaissance commune visiblement.

Si tu soignes Thunderstruck pendant ce mois, je ne te parle plus. Et laisse le dormir un peu, on dit que la nuit porte conseil. Il en a fort besoin.

-*-

Dans la salle de contrôle Alekseï dit à Holocauste, seul à pouvoir l’entendre :

On va peut-être y aller mollo sur les mises à l’épreuve. Et n'essaie pas de me faire croire que cette tournure des évènements étaient une autre mise à l'épreuve. Tu te ferais du mal et tu ne serais pas crédible.

-*-

Du côté de Lizitva et Knockout, ce dernier lança à Lizitva avec un sourire amusé et l’œil brillant :

Bébé découvre son sexe? Si tu la fait à Mégatron celle là, je t'autorise à m'installer des gadgets à la James Bond. Enfin, si tu survis..

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Dim 12 Mar - 14:30

---- Ω -----

L'hologramme disparut de la salle d’entretien, comme pour fuir la fureur du Med-Chef s'adressant à lui ....


----Les gosses…ils gâchent tout. ----

Lisitva leva son visage en direction de celui du Vélocitronien, pour le toiser de derrière sa frange de mèches rouges, une moue de défit sur les lèvres et annonça un : " Challenge Accepté. "


Puis, penchant la tête de côté et haussant les épaules, elle regarda vers Thunderstruck.
" Mais le plus dur sera pour toi, Knocky." Elle fourra ses mains dans les poches. " Car t'installer des modifications sans que tu ne puisses piper un mot. Hm… ça va être une sacrée épreuve à relever, non?"

Elle sortit de ses poches des gants qu'elle enfila.
" Bien que nos conversations sur les sciences cybertronienne, les automobiles et tuning -pour une fois que je croisais quelqu'un ayant les mêmes loisirs que moi - vont cruellement me manquer, paraitrait que tu pratiques les courses Underground? .. on aura pas eut assez de temps pour nous." Fit-elle en secouant tristement la tête. " Bref. Ce gros bêta de Thunderstruck passe avant toi… " Expliqua-t-elle, en s'accroupissant près de la tête du Decepticon inconscient, lui caressant doucement le casque. Elle l'avait réparé et modifié durant des mois. Qu'elle le veuille ou non, comme tout mécanicien, elle éprouvait de l'affection pour sa création.

Venant de frotter le sol de sa main gantée, elle leva celle-ci dévoilant le bout de ses doigts couvert d'Energon.
"Et cet abrutit est d'une maladresse proche de la discipline olympique."
L'équilibre était respecté : Une preuve de tendresse suivit d'une bonne insulte. C'était la meilleure parade contre la prolifération de Guimauvite Aigue. Maladie fort répandue chez les Petits Poneys, les héros de films à l'eau de rose et les Autobots.

" Cet Homer Simpson de l'espace trouvé le moyen de s'écrouler face contre sol, déviant la pince planté au bord de son optique dans celui-ci. Résultat : Un optique.. cassé ou crevé, comment dites-vous?"
Elle se releva et regarda Knockout, un petit sourire en coin, croisant les bras sur la tête de Thunderstruck pour y poser son menton. " C'est bon, je n'ai pas encore commencer à le soigner. Tu peux au moins répondre à cette dernière question?" Il y eut comme une pointe de mélancolie dans ce mot "dernière". " Et au passage, si tu pouvais m'expliquer cette histoire de chocolat? Car je doute que la version de Holocauste te plaise."


---- Ω -----

"Il est bien plus susceptible que dans mes souvenirs." Se défendit Holocauste. Bras toujours croisés dans le dos " Il le fut toujours, mais rarement avec une telle intensité. A moins d'avoir perdu une course ou un combat juste avant ….." Des probabilités commencèrent à défiler sur les écrans des pensées de Holocauste. Il recoupa plusieurs données, les tria et en déduit un fait : " Comment Thunderstruck a-t-il réussit à faire venir Knockout à plusieurs reprises ici sans que son joviale comparse bleu ne s'invite?"

----♦-----


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Dim 12 Mar - 17:42

-*- Sur le pont d’Avignon… ♫ -*-

Knockout dû retenir un long soupir d’exaspération lorsque Lizitva commença à s’occuper de Thunderstruck. La colère n’était pas encore totalement retombé si bien qu’il avait du mal à admettre, après l’humiliation qu’ils venaient de subir, Lizitva et lui, qu’elle le répare déjà. Il avait l’impression que le Decepticon n’apprendrait jamais ses leçons ainsi. Bon, après, il n’avait fait attention ni à la pince à épiler, ni à ce qui allait arriver s’il tombait face contre terre. Mais tout de même.

Cassé ou crevé, les deux fonctionnent, répondit Knockout à Lizitva, tout dépend de la blessure.
Bien, je vois que tu as fait ton choix, conclut-il, avec une pointe de regret qu’il tenta de cacher sans trop de succès.

Il s’éloigna un peu et après quelque pas, se retourna. Je crois que je te connais assez pour savoir que tu ne changeras pas d’avis. Je me trompe ?

Le Médecin Decepticon sembla hésiter un court instant, mais s’en alla finalement.

Lizitva ne releva pas la tête, toute concentrée à sa tâche sur Thunderstruck. Aucun signe ne  montrait qu’elle avait écouté le médecin Cybertronien, ou qu’elle fut affectée par son départ.

--- * ---

Dans la salle de contrôl, Aleksei, pensif, dit à Holocauste en face de lui : Bon ! Tu sais quoi ? La prochaine fois je ne te demanderais pas de t’occuper de tester Knockout. Je le ferais moi-même.

Je te signale que ma personnalité est issue de la mémoire de Shockwave et de votre caractère à tous les deux, répliqua Holocauste en parlant de Lizitva et Alekseï. Apports garanti 0% psychologie humaine et Cybertronienne.  Tâche de t’en souvenir la prochaine fois.

Je ne risque pas d’oublier vu les conséquences que ça à eut et…

A cet instant Knockout arriva dans la salle de contrôle et demanda, stoïque :

J’ai besoin d’un pont terrestre.

Holocauste fit un geste vers un endroit de la salle de contrôle où un portail apparut presque immédiatement.

Tu devras demander un pont à Soundwave, je ne peux pas faire de pont vers le Némésis.

Knockout ne répondit pas en passant le portail.

Merde. Sans Knockout… Il ne termina pas sa phrase. Alekseï accusa le coup. Il avait besoin du médecin Cybertronien, et il venait de partir. Sans lui, les chances de survies de sa sœur étaient grandement compromises.

Holocauste demanda : dois-je prévoir des provisions de café ? Je sens que ta prochaine phrase va être quelque chose comme « Je sens que je vais avoir quelques nuits blanches devant moi ».

Bingo, répondit Alekseï en soupirant.

Nous sommes sans filet désormais, conclut Holocauste qui, s’il montrait moins de sentiments, n’en était pas moins… Contrarié. Il détestait quand ses plans se déroulaient avec des accrocs pareils…

--- * ---

Knockout était apparu en plein milieu de la Sibérie. Contactant le Némésis il dit :

Soundwave ? J’ai besoin d’un pont terrestre, c’est urgent. Vers mon labo.

Quelques instants après, le pont apparu et il le traversa. A peine arrivé qu’il n’hésita pas une seconde : il se dirigea vers un établi ou trônait une boite à outil, dont il se saisit. Il l’ouvrit, y glissa une boite sur une étagère non loin, fit demi-tour rapidement, emprunta à nouveau le pont terrestre de Soundwave et retourna en Sibérie.

Le Decepticon silencieux fit apparaître un point d’interrogation sur sa visière, intrigué. Une image de Thunderstruck apparut ensuite, comme s’il notait que l’ancien Vehicon devait avoir eu petit problème et était blessé. Il ne voyait pas autrement pourquoi Knockout s’était pressé ainsi de récupérer sa trousse médicale…

--- * ---

De retour sur Terre, Knockout remarqua que le pont terrestre vers l’Holocauste était fermé, comme il s’y était attendu… Toutefois :

Holocauste, je sais que tu scan encore la zone, paranoïaque comme tu es. Ré-ouvre un portail s’il te plait. Et ne te fait pas prier, je ne suis pas d’humeur.

Knockout s'autorisa un soupir. En vérité, le fait que Lizitva ait choisi Thunderstruck lui avait fait quelque chose. Et en même temps… Que s’imaginait-il ? Elle avait pour ainsi dire créé Thunder. Lui non plus n’aurait pas laissé tomber Breakdown. Même s'il pouvait parfois être franchement balourd le Thunder! Il allait devoir se faire à l’idée qu’il appréciait réellement l’humaine et qu’il était complètement en train de céder à l'air mélancolique qu'elle avait affiché plus tôt, quand elle avait affirmée qu'elle soignerait Thunder quand même. Oui. Cet éclat de sentiment, comme une lumière vacillante, qu'il avait perçu et qui avait tout changé. Et pour cette fois c'était lui qui allait la retrouver, et pas l'inverse.

Après quelques instants, un pont terrestre apparu à nouveau (ça fait beaucoup de pont vous ne trouvez pas ? On se croirait dans un film de science-fiction ou au génie civile).

Le médecin Cybertronien passa le portail avant de passer devant les deux compères, qui le regardaient, étonnés. Knockout montra ses yeux avec deux de ses doigts avant de les retourner vers Holocauste et Alekseï. Toutefois, il ne dit rien et ne s’arrêta pas plus, car visiblement il n'avait pas l'intention de leur faire causette.

L’enfoiré. Il nous fait le coup de la montagne russe émotionnelle… Une vrai putain de Diva.

Une de vos spécialité nationale ? Demanda Holocauste avec un sourire. Dois-je avertir Lizitva de montrer le coffre à Knockout quand elle a un instant ?

Oui, je pense qu’on n’a plus besoin de tester quoique ce soit. Mais attend un peu ! Laisse leur un peu de temps. Et par contre, je crois qu’il a compris notre petit manège : il nous a à l’œil.

Ce n’est donc pas plus mal de passer à l’étape suivante. Nous n’aurons plus besoin de jouer aux éminences grises, conclut Holocauste.

--- * ---

Knockout se dirigea vers la salle de l’Holocauste où il avait laissé Lizitva. Il n’était pas bien dur de deviner où elle était, puisqu’elle ne risquait pas de pouvoir déplacer ce gros lourdaud de Thunder.  En arrivant, il déclara :

J’ai ramené du matériel pour soigner son optique, et les outils qui vont avec.

S’asseyant en tailleur à côté de son compère Decepticon, il commença à déballer ses outils tout en ajoutant :

Ne m’oblige pas à chanter pour te convaincre de me laisser t’aider. Ça fait des milliers d’années qu’on n’a pas eu de chanteur avec la guerre, alors j’ai bien peur que nos tympans n’y survivent pas.

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Dim 12 Mar - 21:40

--- Vendetta ---

" Ne me tente pas... "
Répondit Lisitva, en insistant sur chaque syllabe, sans lever le nez de son ouvrage.

Ah…
Des petites précisions sont nécessaires : En effet, Thunderstruck était toujours dans la salle d'entretien, mais ce gros nigaud avait été déplacé.  D'un plaquage ventrale peu élégant, il avait été roulé sur le dos et son anesthésie Made-In-KO (il porte bien son nom lui) était toujours efficace.
Quant à la russe, elle était entrain de l'opérer, jouant du scalpel laser. Elle portait ses fameuses lunettes de moto bidouillées avec de vieux optiques cybertronien qui, bien que cachant son regard, lui conféraient un champ visuel plus précis ainsi que des spectres plus large.

Au bout de quelques secondes, ses mains, alors qu'elle était entrain de déconnecter les senseurs, se figèrent, dans un léger tremblement nerveux. Mais elle ne le regardait toujours pas.

" J’hésite entre te faire une crise façon "gonzesse humaines". Tu sais ces tas de petites sal(LanGage♫)pes qui te jettent comme une me(Lang♪age)de alors que tu reviens les voir pour te faire pardonner? Ouais... Ces sales morveuses qui confondent avoir du caractère avec faire des caprices. Oui, je suis tentée de t'en faire une de crise. Tu le mériterais après m'avoir fait croire que je t'avais perdu car j'ai décidé de sauver l’œil de cet andouille. Je devrais t'envoyer balader avec le secret espoir de te faire courir après moi pour rattraper les choses.  Mais se serait me rabaisser. Et te rabaisser. Donc tu as de la chance.... grrrrrr... "
Elle reprit son travail mais vu le ratio de grossièretés / phrases et le grognement sourd venant du fond de sa gorge, on s'entait son énervement.

Mais peut-être fallait-il voir les choses par ses yeux pour comprendre son emportement? Quant il était parti, la laissant seule, elle n'avait pu s'empêcher de se sentir coupable. Pas coupable car elle était la cause de son départ mais bien parce qu'elle avait hésité à laisser en plan son "gros bébé de Thunder" pour poursuivre ce filou de Knockout. Un ressentiment de honte l'avait alors dévorée de l'intérieur. Et quand quelque chose dévore Lisitva, autant dire qu'elle en fait profiter tout les autres.

Durant l'absence de Knockout, Holocauste et son frère s'étaient vu insulté par la Russe. Même menacé par celle-ci. Elle leur avait promis de débarquer dans la salle de contrôle, dès l'opération finie, pour leur botter les fesses avant de les satelliser. Le seul moyen d'échapper à cette sanction était de faire revenir cette "petite catin de belle voiture" par tout les moyen. Elle avait toujours un langage imagé quand elle désignait Knockout.

Elle stoppa de nouveau.
" Ou alors te bouder. Oui, c'est bien bouder. Comme tu me l'as fait. Voyons à combien de reprise maintenant? J'ai perdu le compte… C'est pour dire. C'est une vache de bonne idée bouder!"  
Sa voix avait atteint l’aiguë de la rage.

Oui, durant son départ elle s'était humiliée. Posant des questions à Holocauste comme : "Il est vraiment parti? Arrêtes, je suis sur qu'il est caché dans un coin. Vous me faites une de vos stupides blagues. Et pourquoi tu as fait ça Holocauste? Ça te dérange tant que ça que je sympathise avec un Decepticon? Oui, Sympathiser. Non, le fait qu'il est une super... Mais flute quoi! Qu'est-ce que vous avez tous à croire que je ne juge que sur le physique? Oui, son mental me .. J'AI PAS DIT CA!! Arrêtes ou je te coupe tes communicateurs et je t'isole! "

Elle avait vu aussi le sourire en coin d'Holocauste. Un sourire en disant long sur ce qu'il pensait. Humiliée..  Il allait revenir sur cette affaire à présent car ce "putain" de vaisseau -comme Lisitva le pensait actuellement - avait vu dans ces multiples questions un aveu. Ils allaient tous le payer. Son frère y comprit ! Car son "copain vaisseau" et lui n'allaient plus lâcher le morceau à présent. Dès qu'ils pouvaient rire des sentiments des autres, ils en profitaient. Oui, elle les ferait tous payer...

Elle releva enfin le visage, fermant le poing sur son scalpel tremblant de fureur.
" Si tu me refais ça. Je te conseille vivement de ne plus revenir. A moins que tu ne veuilles te faire repeindre la carrosserie à coup de Paintball gatling! Et multicolore les balles…Même des phosphos!"
Menaça-t-elle, une pointe de sanglot rageur dans le fond de la gorge. Pour être expressive, cette Lisitva l'était! Une vraie petite encyclopédie de la gestuelle, des expressions faciales et du timbre de voix que pouvaient adopter la race humaine.

"  Et tu m'aides quand tu le sens!"
Lui reprocha-t-elle. Et tel un sicilien revanchard, elle planta son scalpel dans une table...heu, en fait dans la tête du pauvre Thunder, innocent (pour une fois)
" Merdmerdmerde!!! "
Fit-elle, se rendant compte de son erreur et se tirant les cheveux, comme deux couettes. Cette mimique, c'était quand elle faisait une maxi boulette!

----♦-----

_________________


Dernière édition par Thunderstruck le Lun 1 Mai - 4:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knockout
Contexte

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 29
Localisation : Sur la route, toute la sainte journée

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mar 14 Mar - 20:05

--- Partenaire Particulier cherche Partenaire particulière ---

Ola ola, du calme, dit Knockout en voyant l’humaine paniquer. Il retira délicatement le scalpel, ce qui provoqua un petit prfuit d’énergon. Respire un grand coup, tout va bien se passer regarde.

Sortant ce qui ressemblait vaguement à fer à souder (mais alors très vaguement hein, un peu comme un trombone ressemble à un accélérateur de particule à très haute énergie), et cautérisa la plaie que venait de créer Lizitva.

Voilà c’est réglé. Ne t’inquiète pas ce n’était pas bien grave, il a connu bien pire avec la lame d’Optimus, et je ne te parle pas des baffes de Mégatron. Et puis ce n’est pas comme si tu avais touché un organe vital ! C’est que sa tête, il ne s’en sert que de temps en temps, par erreur.

"Knockout. Tu veux dire quoi par tout va bien se passer? Que j’aurais été incapable de le faire seule?" répliqua la Russe, d’un ton vénéneux. Du genre « trouve quelque chose à dire rapidement sinon le venin va faire effet ».

Tu veux dire que tu es capable de soigner Thunder en te tirant sur les cheveux ? Balèze, répliqua Knockout avec un sourire amusé. Ça me ferait gagner un temps fou.

" RAAAAH ! " Grogna Lisitva, tentant un plongé glissé par dessus la tête de Thunder pour pratiquer un étripage dans les règles d'un Med-chef Decepticon. A savoir, un étranglement pas du tout efficace vu la taille des mains et celle du cou. " ET T'AS PAS DE CHEVEUX! "

Aaah, soupira Knockout en tombant à la renverse. Toutes les femmes me tombent dans les bras!  Ah pardon, il faut que j’étouffe : Arrglglgl ! Je le fait bien ?

" Dites? Heu, si je vous dérange vous me le dites, surtout." C'était la voix pâteuse d'un Thunderstruck à moitié conscient. " Laissez mon œil pendouiller, je ne voudrais pas vous interrompre dans vos ... vous faites quoi au juste? Hirk ! Je n’ai pas envie de le savoir... En fait... buhaaa. Les contacts inter-espèce. Très peu pour moi."

" Nan, c'est moi qui dérange... Je vous laisse à deux, les rigolos! "
Chose rare, Lisitva, épuisée mentalement, abandonna la bataille. Elle n'était plus d'humeur à combattre ou à rire de tous; Elle se laissa glisser au sol sans expression mais avec cette horrible impression que toute sa colère et son ressentiment n'était qu'une feuille de papier qu'un Knockout aurait attrapée, chiffonnée et jetée dans la première poubelle croisée comme un vieil emballage de chewing-gum. Les autres fois, elle faisait abstraction de ce comportement. Mais cette fois-ci, c'était différent. Sa "bouderie de diva" l'avait vraiment touchée, il était allé trop loin. Peut-être en lui demandant de choisir entre Thunder et lui? Ou simplement en lui faisant croire qu'il partait définitivement. Et il revenait, l'air de rien. Trop, c'était trop. C'était la dernière fois qu'elle pardonnait. " Et puis, une humaine tombant dans ses bras, ça ferait tache dans son CV de Decepticon."Acheva-t-elle, un sourire se voulant désinvolte sur les lèvres et en faisant un signe de Good-bye tandis qu'un de ses ponts-terrestre personnels s'ouvrait. " Bonne chance Thunder, il sera moins délicat que moi pour ton opération. J'en suis certaine! " Cette fois la Diva, ce n'était pas Knockout, mais elle!

Ce que venait de vivre Knockout, c’était ce qui avait tué un nombre incalculable de proie. Lorsque Lizitva l’étranglait, il avait eu l’intention de la serrer dans ses bras… Une impulsion à laquelle même maintenant il éviter de trop penser. Mais lorsque Thunder s’était réveillé et avait… Thunderisé (oui il mérite un adjectif à lui tout seul) il avait hésité, pris d’une soudaine paralysie. Un peu comme le cybertronien devant un Predacon, ou, sur terre, une musaraigne face à un serpent.
Une hésitation qui venait de sauver son honneur de Decepticon, mais au prix de la susceptibilité de l’humaine.  Et avec la subtilité d’une base sidérale (sphérique).  Ou d’un Thunder. Quoique Blitzwing ça correspondait aussi. Oui les deux derniers étaient beaucoup plus lourds qu’ils en avaient l’air. A se demander si le caractère pouvait peser quelque chose. Hophophop ! Stop. Concentre-toi Knockout.

" Ne me dites pas que vous vous chamaillez encore... bravo l'efficacité ! Heureusement que ce n'est pas une opération vitale. Je serais mort, sinon. " Fit le Thunderstruck, en essayant de se relever, son optique pendouillant dans le vide.

Pas maintenant Thunder. Fait comme si je t’avais électrocuté, dit Knockout en se relevant, plus vite qu’on l’imaginerait pour ce bon médecin, avant qu’on se rappelle qu’il était Vélocitronien. Se dirigeant vers Lizitva, il la saisit délicatement par la taille, au moment où le portail s’ouvrait et qu’elle faisait au revoir.

Pas si vite Lizitva, et venant d’un Vélocitronien c’est un compliment. Ah mince, l’humour ne marche pas avec toi. fit Knockout en grimaçant.

" L’humour fonctionne avec moi. Mais pas maintenant, ici, à cette heure, là à cet instant, après que tu sois partie dans un adieu pour finalement revenir tel un sauveur critiquant le travail des autres ! Et oui je l’ai empalé, mais par ta faute ! Ah là! là ! Je suis vexé! Je vais bouder" OUI! LA JE T’IMITE ! Si tu n’étais pas revenu, tu ne m'aurais pas contrarié et il ne serait pas dans cet état Peut-être même qu'il serait déjà réparé! "

" Oh pas sûr."

" LA FERME THUNDER." Objecta Lisitva. " Et oui: contrariée ! Tu crois être le seul doté de sentiment? " Je suis un PUTAIN D'HUMAIN!! Un organisme biologique dont presque toutes les fonctions vitales dépendent d'une batterie d'hormones!! Et dont le moindre dérèglement, qu'il soit physiologique ou mental, provoque un enchainement de RÉACTIONS INSTINCTIVES. Et je ne parle même pas des souvenirs de Shockwave POURRISSANT les miens! Et des défauts de fabrication de Holocauste détraquant ce putain d'organisme biologique déjà bien défaillant à l'origine!! "
Elle reprit son souffle et presque son calme.
"Donc je te conseille vivement de me reposer au sol si tu ne veux pas que la grenade que je suis n’exploses verbalement dans ta main !" Menaça-t-elle avec véhémence.

Trop tard. Rhâa, je ne peux pas m’en empêcher ! Accorde-moi juste  un temps d’adaptation, avec mon ancien partenaire, c’était l’humour qui fonctionnait à chaque fois. Il faut que j’oublie que tu n’es pas lui.

" Ton ancien partenaire? Genre comme avec feu Breakdown?" Commença Thunder avec le timbre si particulier de celui qui allait bientôt sortir une méga connerie qui lui mériterait de se faire électrocuter. Encore. Histoire de varier les plaisirs.
" OH ♥ C'est le quart d'heure sentimental! Il demande un temps d'adaptation à sa nouvelle partenaire car elle toute pas contente. Comme c'est mimi ♥ ! Mais attends attends Knocky? Tu nous fais quoi là? Un mélodrame à la Arcee?... bla.. bla.. bla...  Et puis, c’est pas très très réglementaire les partenaires humains chez les Decepticon, mon p'tit autobot en devenir." dit-il avec une pointe d’ironie, de moquerie, voire de sadisme. " Enfin je dis ça je dis rien hein, je suis censé être assommé. Mais je n'ai pas pu m'en empêcher, votre conversation devenait amusante. Surtout au moment où le pimouss s'énerve."

Knockout eut l’impression d’être coincé dans un canyon avec un Insecticon qui le chargeait. Aucune échappatoire.

Merci pour ton éclaircissement Thunder, fit Knockout dont les épaules s’abaissèrent, pris d’une soudaine fatigue. Tu viens de gâcher à ma nouvelle partenaire la fin du film, c’est sympa ! dit-il en se tournant vers Thunder. Mais il n’était pas énervé cette fois. C’était plutôt l’air fatigué du parent dont l’enfant est allé trop loin une fois de trop mais qui n’a plus la force de se battre.

" De rien mon pote! A ton service."

Le Decepticon venait de prendre une décision. Il ne voulait pas perdre sa nouvelle partenaire. Enfin, pour ça, encore aurait-il qu’il ait pu lui en parler. A cœur ouvert. Sans son sourire, cette armure qu’il portait depuis si longtemps et qui était même devenu vitale depuis la mort de Breakdown. Cette même armure qui était en train de blesser Lizitva, JUSTEMENT. Ça n’avait pas été facile de prendre cette décision, mais avec l’intervention de Thunderstruck. Il sentait déjà son courage s’en aller et il tentait comme pouvait de le retenir. Encore un peu. Juste un peu.

Knockout sentit dans sa main le corps si crispé de Lisitva s’affaisser. Elle croisa ses bras sur le grand pouce du Decepticon et y posa son menton : "Dites ? On pourrait peut-être me demander mon avis? Même si je suis une simple humaine, que vous êtes Decepticon et que demander l’avis des humains ce n'est pas dans vos traditions. "

Ça veut dire non ? demanda Knockout, tâchant de ne pas trop laisser paraitre de son appréhension.

" Ça veut surtout dire que j'avais raison. C'est sa mauvaise période du mois.. vu ses cricrises."

Lisitva ignora volontairement Thunder comme une mère ignore parfois son enfant voulant se faire remarquer tandis qu'elle converse avec un autre adulte.
" Ça veut dire que je te déteste. Et qu'on a un Thunder a endormir afin de l'opérer et, aussi, afin de sauver nos nerfs avant ceux-ci ne lâchent et ne nous poussent à le disséquer vivant, mon cher. Quoique...en l'attachant on pourrait l'opérer à vive. Perso, je déteste quand on me spoile la fin d'un film." Répondit Lisitva, dans petit sourire pervers, et tachant de ne pas trop montrer que c’était l'équivalent d'un "oui, partenaire". " Mais il a raison. Ce n’est pas très réglementaire. Je risque moins en disant "gros Bébé" à Megatron que toi en disant : « Oh, chef, j’ai un nouveau partenaire ! C’est un humaaain! Bein chef? Pourquoi tu tousses? »
Elle eut un haussement de sourcil amusé en imaginant la tête désappointé du Seigneur des Decepticon. A savoir ça :


Tout est dans la manière de le présenter, répondit Knockout. Mais là, j’ai la flemme, on verra plus tard. Knockout s’approcha de Thunder, déposa l’humaine et pris son bâton électrique, pleine puissance, pour l’anesthésier à nouveau : si ça déchargeait pas mon bâton, je pourrais devenir accroc.

Le Decepticon se retourna ensuite vers sa boite à outil et contempla un instant ce qu’il tenait dans l’autre main. L’œil de Breakdown. Ou plutôt, l’œil de remplacement. Il l’avait fait après la mort de Breakdown, dans le secret de son laboratoire, tout à sa rancœur et ses regrets. Rancœur pour Airachnée, et regret de n’avoir jamais pris le temps de réparer l’œil avant… Avant qu’il ne soit trop tard.

Il aurait voulu l’offrir à Lizitva. Une façon de faire la paix, de demander pardon. D’exprimer autre chose que des sarcasmes, de paraitre un peu plus sincère. Autant dire qu’il n’avait pas prévu que le gros lourdeau se réveille une fois de plus pour tout gâcher. Son armure était revenue et même s’il n’était pas encore redevenu sarcastique, le moment était passé. Il rangea l’œil avec une pointe de regret dans la boite à outil et demanda à Lizitva :

Bon. Tu en étais où ?

--- * ---

Et celle là, tu l'avais prévu toi? demanda Holocauste.

Tu sais quoi ? Je vais me coucher. Ils me fatiguent. Et je crois que j’en ai marre qu’ils salopent mes probabilités. Sur ces mots, Aleksei se leva et se dirigea vers sa chambre.

Et caecus oculus ad supercilia coepit rogare. Ca a rien à voir mais je trouvais ça classe. conclut-il en partant.


* "On donna des yeux à un aveugle et il s'est mis à demander des sourcils." - proverbe Russe.

_________________

Images tirées de : Kock43 deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunderstruck
Très Gros PiouPiou

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 30
Localisation : Dans ton.... ? Quoi? Heu.. J'ai dû mal a saisir cette expression humaine. Ce lieu n'est-il pas un peu trop étroit pour contenir un Decepticon??

MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   Mer 15 Mar - 22:00

--- Opadetitrelaflem! ---


" Bein? T'es censé savoir. T'es médecin"   Fit une Lisitva avec un grand sourire espiègle. En mode : OUaip, t'as voulu faire le-je-sais-tous? Assumes!

Oui, mais ce n'est pas MON patient! répliqua Knockout en mode : tu voulais jamais que je trifouille hein? Assumes!

"- C'est un Decepticon. T'es le Med-chef des Decepticons, je te le rappelle, ma Petite Fraise Des Bois." Répliqua-t-elle, en ne dépareillant pas de son sourire.

Fraise des bois?! Tu ne feras ça devant les autres hein? demanda Knockout, à moitié scandalisé à moitié amusé par les surnoms dont l'humaine l'affublait.

"- Ça dépend? Tu payes combien pour garder ta dignité? "

Rien du tout! De toute façon je n'aurais plus de quoi payer au bout de deux heures. Et puis ça se fait pas entre partenaire!

"- D'ailleurs faudrait peut-être revoir cette histoire de … partenaire. Ça ne te gêne pas ce mot? Moi direct, chez les humains, ça veut dire couple. Et c'est pas que je suis contre les sports mécanique, mais… tu rentres pas dans ma chambre." Suivit d'un petit rire étouffé de circonstance.

Je me trompe ou il n'y a vraiment que ça qui t'arrêtes? demanda Knockout en levant un sourcil circonspect.

"- partenaire particulier ♫ cherche partenaire particulière ♪ C'était un murmure sortant de la bouche de Thunder.

Oh le con. J'espère qu'il chante en dormant. Hein Thunder. Tu chantes en dormant? Tu ne serais pas en train de nous écouter ENCORE?

"-Ca veux dire qu'on serait entrain de l'opéré à vif?" Fit une Lisitva pas du tout inquiète, mais plutôt enchantée à cette idée.  " Assistante. Je préfère le mot assistante. " C'était une tentative de changement de sujet ….

Hm... Tu changes de sujet? Tu sais que mon labo est très grand... Dis moi tu es bruyante ? Non que je sache si je dois insonoriser mon labo... Parce qu’apparemment tout le monde entend Cylas crier alors...

"-Kneufrieuxgnxegnein????" Elle en lâcha de confusion ses outils dans l'œil de Thunder. " Que? Quoi? Tu me faire hurler????? " constatant que de multiple sous-entendu pouvaient naitres de cette phrase, elle précisa:"… en me torturant, j'entends… hein…. "

"- Je crois qu'il parle seulement de vos disputes… spéce de mécanophile."   Chuchota un Thunder.

" La ferme Thunder." Fit-elle dans un pur réflexe avant de s'en rendre compte de "… Encore conscients?? Dis moi, mon Coquelicot d'Amour, ta lance? Ce sont des décharges électriques? Car si c'est le cas, je te rappelles qu'on l'a baptisé Thunderstruck. C'est pas sans raison.... "

----♦-----

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RPF] Holocauste. Doctor vs Doctor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transformers Prime RPG :: Corbeille :: Archive Hors jeux-
Sauter vers: